FSBK : Erwan Nigon champion de France !
NationalFSBK : Erwan Nigon champion de France !

Ce week-end à Albi, Erwan Nigon et Sébastien Gimbert jouaient le titre aux guidons de leurs deux BMW S1000RR…

 

Superbike – Manche 1 :
Julien Da Costa prend un très bon départ mais il se fait enfermer au premier virage et perd l’avantage de ce bel élan. A l’issue du 1er tour, le pilote Kawasaki pointe en 4e position tandis que côté BMW, c’est Erwan Nigon qui mène la danse devant Sébastien Gimbert. Dès le 2e tour, Erwan possède déjà près de 2 secondes d’avance sur Sébastien. Pour la 3e place en revanche, les écarts sont très serrés entre Freddy Foray, Julien Da Costa et Vincent Philippe.
L’écart entre les deux pilotes BMW se stabilise à 4 secondes tandis que Julien Da Costa prend la 3e place à Freddy Foray dans le 8e tour et que David Muscat remonte dans le classement, place à après place. A la mi-course, Julien Da Costa commet une petite erreur et perd 3 places, au profit de Freddy Foray, Vincent Philippe et Thomas Métro. Les leaders rattrapent alors déjà les derniers et la bataille pour la 3e place se durcit, d’autant que David Muscat revient dans la roue de Freddy Foray.
Dans les derniers tours, David Muscat (4e) met la pression à Vincent Philippe pour la 3e place mais peine à trouver l’ouverture. Mais Freddy Foray reste aussi au contact, à quelques dixièmes derrière. Aux avant-postes, Sébastien lève le pied, laissant Erwan s’échapper encore un peu plus. Erwan remporte largement cette première manche devant son coéquipier et se rapproche ainsi un peu plus du titre. C’est finalement David Muscat qui arrache la 3e place sur le fil.
1er : Erwan Nigon, 2e : Sébastien Gimbert, 3e : David Muscat, 4e : Vincent Philippe, 5e : Freddy Foray.

Superbike – Manche 2 :
Sébastien Gimbert prend le meilleur départ et vire en tête au bout de la ligne droite alors qu’Erwan Nigon se retrouve coincé en 4e position. Dans le dernier tiers du 1er tour, Perrault et Barbançon chutent : on frôle la suspension de course mais les machines sont évacuées à temps. Dans le tour suivant, Erwan Nigon reprend la 3e place à Freddy Foray puis la 2e à Vincent Philippe. Il se jette alors à la poursuite de Sébastien Gimbert.
Au 4e tour, David Muscat pointe déjà en 7e position, poursuivant une belle remontée comme ce matin, tandis que Kenny Foray part à la faute et se retrouve 17e. Vincent Philippe s’accroche solidement à la 3e place, devant Julien Da Costa et Freddy Foray qui tente de contenir David Muscat. A partir de la mi-course, Sébastien creuse largement l’écart sur Erwan qui ne cherche visiblement pas à le rejoindre, une 2e place lui suffisant pour être sacré champion de France.
Julien Da Costa marque le pas et se fait doubler par Freddy Foray puis Loïc Napoleone. David Muscat de son côté reste bloqué en 7e position et ne parvient pas à remonter autant que lors de la 1ere manche. Sébastien Gimbert s’impose facilement devant son coéquipier Erwan Nigon qui remporte le titre de champion de France Superbike 2010 après une une belle domination toute cette saison.
1er : Sébastien Gimbert, 2e : Erwan Nigon, 3e : Vincent Philippe, 4e : Loïc Napoleone, 5e : Freddy Foray.

Supersport – Course 1 :
Grégory Leblanc part comme un boulet de canon, comme à son habitude tandis que Louis Bulle reste un peu scotché sur la grille. Mais à l’issue du premier tour, le jeune pilote conserve sa 2e place. Nicolas Salchaud et Etienne Masson partent à la faute en essayant de récupérer quelques places : fin de course pour les deux pilotes. Julien Enjolras, lui, rétrograde en 13e position suite à une petite erreur, tandis que Grégory Leblanc file déjà en tête avec plus d’une seconde d’avance.
Au 5e tour, Mathieu Gines prend l’avantage sur Louis Bulle qui se loupe dans la foulée en essayant de refaire son retard, rétrogradant ainsi en 5e position. Dans le même temps, c’est Clément Dunikowsky qui doit abandonner sur chute. A la mi-course, Mathieu Gines cravache pour remonter sur Grégory et tenter de s’assurer la deuxième place du championnat. Il prend même la tête de course dans le tour suivant, alors que le champion de France concède plus de 6 dixièmes au tour.
A 6 tours de l’arrivée, Louis Bulle reprend la 3e place tandis que Grégory Leblanc pointe à une seconde du leader et ne parvient pas à suivre le rythme, probablement à cause d’un problème sur sa machine. Il doit s’incliner face à Louis Bulle et Axel Maurin à 2 tours de la fin de course. Louis garde ainsi une petite chance de revenir sur Mathieu Gines au classement général lors de la deuxième manche. A noter, les deux premiers points de la saison pour Ornella Ongaro qui termine 14e de cette manche.
1er : Mathieu Gines, 2e : Louis Bulle, 3e : Axel Maurin, 4e : Grégory Leblanc, 5e : Anthony Loiseau.

Supersport – Course 2 :
Grégory Leblanc prend une nouvelle fois le meilleur départ, suivi de près par Mathieu Gines et Louis Bulle. Mais au 3e tour, c’est l’ex-champion de France, Mathieu Gines, qui passe en tête, tandis que Louis Bulle harcèle désormais Grégory qui doit plier une nouvelle fois dans le tour suivant. Dans le même temps, David Perret part à la faute : fin de course pour le pilote. Un tour plus tard, c’est Louis Bulle qui passe la ligne en tête, mais les 4 premiers pilotes se tiennent en moins d’une seconde.
Louis Bulle creuse légèrement l’écart pour compter 2 secondes d’avance à la mi-course sur Grégory Leblanc qui a repris la 2e position. Mais le champion de France en titre accélère et fond littéralement sur Louis Bulle qui, sous la pression, chute à 4 tours de l’arrivée. Dans les derniers tours, Axel Maurin reprend la 4e place à Clément Dunikowsky tandis qu’Etienne Masson s’accroche solidement à la 3e place. Grégory Leblanc termine donc sa saison sur une dernière victoire.
1er : Grégory Leblanc, 2e : Mathieu Gines, 3e : Etienne Masson, 4e : Axel Maurin, 5e : Clément Dunikowsky.


Trophée Pirelli 600 :
Lucas Mahias rate son départ et c’est Robin Camus et Rémy Echard qui se disputent la première place au bout de la ligne des stands. A l’issue du premier tour, Rémy passe en tête devant Jérémy Vallon et Robin Camus, talonné par Lucas Mahias. Dans le tour suivant, Robin Camus reprend la 2e place, puis même la tête de la course tandis que Lucas, lui, reste bloqué en 4e position mais à moins d’1 seconde du leader.
Lucas Mahias semble choisir de ne pas prendre de risques, en restant dans la roue de Jérémy Vallon alors que Rémy Echard s’accroche à Robin Camus. Le leader du championnat attend la mi-course pour prendre cette 3e place, alors que Marco Boué remontait sur lui depuis la 5e position. Robin Camus parvient à conserver la tête de la course, et s’impose avec plusieurs secondes d’avance sur Rémy Echard. Lucas Mahias, 3e, devient champion de France 2010 du trophée Pirelli après avoir assez nettement dominé la saison.
1er : Robin Camus, 2e : Rémy Echard, 3e : Lucas Mahias, 4e : Marco Boué, 5e : Jérémy Vallon.

125 :
Grégory Di Carlo prend le meilleur départ en passant le premier virage en tête alors qu’il s’élançait de la 4e place, mais à l’issue du premier tour c’est Maxime Batisse qui pointe en première position. Grégory suit juste derrière avec Jules Danilo et Kevin Szalai dans la foulée. Au 3e tour, Jimmy Petit vient s’intercaler en 2e position, puis Jules Danilo prend la tête de course dans le tour suivant. Le top 5 se tient en 1 petite seconde et les positions ne cessent d’évoluer.
A la mi-course, Jules Danilo a creusé un écart d’une seconde environ avec Jimmy Petit, et c’est du coup Kevin Szalai qui s’empare de la 2e position. A ce moment de la course, il est virtuellement à égalité de point au classement général avec Grégory Di Carlo. Malgré une belle bataille, Kevin Szalai conserve sa 2e place derrière Jules Danilo et devant Jimmy Petit. Grégory Di Carlo, 6e, est sacré champion de France 125 à égalité de points avec Kevin Szalai mais avec 2 victoires contre 1 seule pour Kevin. Jules gagne sa 2e course d’affilée.
1er : Jules Danilo, 2e : Kevin Szalai, 3e : Jimmy Petit, 4e : Morgan Berchet, 5e : Maxime Batisse.

En Top Twin, Yani Todisco remporte les deux courses d'Albi et donc le challenge.
En Side Car, Barbier/Debroise sont titrés champions de France.

Photo : Erwan Nigon, champion de France Superbike (photo Photopress)
Communiqué : FSBK.com