FSBK : Doublés pour Philippe et Gines au Vigeant
NationalFSBK : Doublés pour Philippe et Gines au Vigeant
Vincent Philippe s’impose par deux fois en Superbike devant Guillaume Dietrich, tout comme Mathieu Gines devant Greg Leblanc en Supersport.  (Photo : Vincent Philippe).
Pour la 3e manche du championnat de France Superbike, les pilotes se retrouvent dans le Poitou sur le circuit du Val de Vienne du Vigeant (86) avec une nouvelle organisation le Val de Vienne Moto. Une affluence record pour une épreuve moto en terre poitevine avec 20 000 spectateurs sur le week-end, soit dès le samedi 7 000 personnes et 13 000 personnes le dimanche, grâce notamment à l’entrée libre pour tous qui était mise en place, une grosse communication locale et un soleil très présent, des courses à rebondissements offrant un spectacle extraordinaire, ont clairement fait de cette manifestation une réussite.

Les Essais Chronométrés :

Les premiers à prendre la piste sont les Pirelli 600. Nans Chevaux (Honda, Team Horse) poursuit sa domination malgré les tentatives de Geoffrey Gnemmi (Yamaha, Team 2G Racing), Major Nelson (Honda, Team Nelson) et Rémy Echard (Yamaha, Objectif 600 Compétition) de lui ravir la pôle. Les écarts sont très serrés puisque les quatre premiers sont en 0,752 seconde.

La suite du programme avec les Supersport et un bon début de séance pour Mathieu Gines (Honda, Tecmas) qui est rejoint puis dépassé par David Nivière (Yamaha, Dark Dog Moto Tour). Parmi les autres acteurs de la séances, on retrouve Grégory Leblanc (Yamaha, Duterne Racing), Olivier Four (Suzuki, Team Star Moto) et Julien Enjolras (Triumph, Tati Team). Les écarts sont encore plus serrés que dans la catégorie précédente puisque ce sont les sept premiers qui se tiennent en moins d’une seconde. Au final, Nivière coiffe Gines pour 0,121 seconde et Leblanc pour 254 millièmes. A noter la participation en «Wild Card» de Baptiste Guittet (Coutelle Racing Team), pilote en Championnat d’Europe Superstock habituellement, venu faire une pige en Supersport et qui se classe 10ème.

La catégorie reine, le Superbike, entre en piste. Vincent Philippe (Suzuki, LMS) est le premier à rouler en une petite minute 42. A la mi séance, ils sont dix à se tenir en 0,937 seconde. Un peu après le cap de la mi séance, Philippe améliore avec un magnifique 1:40.872. Sébastien Gimbert (Yamaha, GMT) et Thomas Metro (Ducati, TMVR) sont à une demie seconde. Les huit premiers roulent en moins de 1:42 et sont provisoirement qualifiés pour la Superpôle.

Les 125cc prennent la suite avec, pour quatre d’entre eux, des souvenirs de Grand Prix de France très présents dans la tête. Parmi eux, Cyril Carrillo (TVX, Team TVX) et Steven Le Coquen (Honda, Team VTC) qui se livrent à un nouveau duel. Carrillo prend un net avantage avec 1,2 seconde d’avance sur le parisien. Jimmy Petit (Honda) est derrière avec Richard De Tournay (Honda, Team VTC). Kévin Slazai (Honda) est 5ème et premier pilote du Challenge de l’Avenir FFM. Ornella Ongaro (Honda, X-Trême Racing Team), actuelle leader du championnat, est à une décevante 7ème place à 2,846 secondes de la pôle.

Les Top Twin reprennent leur duel entre KTM et Ducati. Passé un peu à côté des manches de Nogaro, Thierry Mulot (Ducati) est très combatif face aux KTM de Stéphane Molinier et Michel Amalric. Si ce dernier est clairement surpassé de 2 secondes (malgré sa 4ème position), c’est son coéquipier qui signe la pôle pour 0,727 seconde devant Mulot et Ludovic Loeul (Ducati) dont c’est la première course de la saison.

Les Side Cars clôturent la matinée. Un beau chassé croisé entre Ducouret / Herman, Barbier / Vannier et Le Bail / Chaigneau va animer l’ensemble de la séance. Dans les cinq dernières minutes, Ducouret / Herman signe la pôle provisoire en 1:48.877. Le Bail / Chaigneau sont à 0,742 millièmes tandis que le tandem Barbier / Vannier est à 2,846. Le premier équipage du trophée F2 Home Tatoo est 9ème au classement général, il s’agit de Bajus / Duhamel.

Début de la seconde séance des Superbike sous un ciel couvert et menaçant. Dans son premier tour, Vincent Philippe part à la faute. Il n’a pas l’air de s’être fait mal mais va rester dans son stand le reste de la séance. Pendant ce temps, les temps réalisés ont du mal à s’améliorer face à ceux obtenus ce matin. Cédric Tangre (Suzuki, Yohann Motosport) est le premier à passer sous la barre des 1:42 et à améliorer. Il est suivi de près par Denis Bouan (Honda, DB Sport) qui avait chuté le matin et qui prend la seconde place de la séance en 1:41.773.Seuls ces deux pilotes ont réussi à modifier le classement établi ce matin pour les huit premiers.
Au cumul des deux séances, Philippe, Gimbert, Metro, Tangre, Guillaume Dietrich (Suzuki, LMS), Julien Millet (Yamaha), David Muscat (Ducati) et Bouan sont qualifiés pour la Superpôle.

En Pirelli 600, la seconde séance est aussi moins rapide que celle du matin pour pratiquement l’ensemble des pilotes. Seul William Grarre (Triumph, Tati Team) en signant le 3ème temps en 1:46.691 parvient à se hisser à la 8ème place du cumul. Chevaux est le plus rapide de la matinée devant Gwen Le Badezet (Yamaha, Tecmas) mais c’est bien son temps du matin qui reste la référence. Sur la grille de départ de demain, on retrouvera donc Chevaux, Gnemmi, Major et Echard.

Les Supersport vont attendre la fin de leur deuxième séance pour voir de nettes améliorations sur les temps de la matinée. Gines, avec une demie seconde de mieux et un temps en 1:41.926, parvient même, dans son dernier tour, à prendre la pôle absolue. Grégory Leblanc améliore aussi mais reste derrière le temps de Nivière de ce matin. A noter que David Perret a du abandonner suite à sa chute de ce matin et à la fracture de son
bras. Au cumul des séances, Gines partira donc en pôle position devant Nivière, Leblanc et Four.

Départ pour la Superpole, avec pour Denis Bouan, alors qu’il est le premier à s’élancer et qu’il a une épaule douloureuse, un temps formidable de 1:41.398 soit 1,4 seconde de mieux que son meilleur temps de la journée. Muscat, Millet, Dietrich, Tangre et Metro s’élancent ensuite mais ne parviennent pas à le battre. Muscat est le plus proche devant Metro, Dietrich, Millet et Tangre. Ces six pilotes se tiennent en 242 millièmes. Gimbert fait mieux avec un tour en 1:41.034. Vincent Philippe reste plus rapide avec un temps en 1:40.808.
Demain, la première ligne sera donc composée de Philippe, Gimbert, Bouan et Muscat soit quatre constructeurs différents.

Le soleil commence à percer par endroits pour la séance des 125cc. Il faut attendre la fin de la séance pour voir la hiérarchie changer avec un superbe temps réaliser par Steven Le Coquen en 1:47.703. Carrillo reste second de la séance même si il n’améliore pas. Jimmy Petit améliore mais pas suffisamment pour changer sa position sur la grille de départ. C’est le même cas pour Richard De Tournay.
Au cumul, la grille est composée de Le Coquen, Carrillo, Petit et De Tournay. Alan Techer est 5ème et premier représentant du Challenge de l’Avenir FFM. Ornella Ongaro en n’améliorant pas est à une décevante 9ème place.

En Top Twin, Stéphane Molinier poursuit sa domination. Il devance Thierry Mulot, Ludovic Loeul et Sam Matthews. Si ces deux derniers ont amélioré leurs temps, l’ordre de départ des courses est inchangés aux positions établies le matin : Molinier, Mulot, Loeul et Matthews.

Fin de la journée avec les Side Cars et un tandem Ducouret / Herman plus rapide que ce matin en 1:48.834. Le Bail / Chaigneau ne parviennent pas à faire mieux mais reste 2ème au cumul devant Barbier et Vannier. La paire Beneteau / Bajus parvient au prix d’un ultime tour rapide à se hisser à la quatrième place. Le premier Side F2 est Lelias / Debroise et est 7ème.

Les courses :

Après les Warm’up du début de matinée, les spectateurs sont déjà nombreux pour assister à la première finale des Supersport. Le départ va être un peu perturbé par la chute dans le tour de formation de Julien Enjolras. Au tour de chauffe, David Nivière chute au même endroit. Les deux hommes vont pouvoir malgré tout pouvoir prendre au départ. Mathieu Gines donne tout dès le départ et vire en tête dès le premier virage. A la fin du premier tour, on assiste à des dépassements de partout notamment entre Four, Guittet et Leblanc.
Gines est suivi d’Anthony Loiseau et de Kevin Denis qui avait gagné ici l’an passé. Après deux tours de course, la Safety Car entre en piste suite à la chute de Jonathan Castanet. Les concurrents doivent rester derrière le véhicule de sécurité tout en maintenant leurs pneus à température.
Au 6ème tours, alors que la Safety Car est rentrée aux stands, Loiseau prend la tête pendant quelques virages mais la rend à Gines. Four prend une pénalité pour avoir doubler Leblanc un peu trop tôt au moment où la voiture de sécurité rentrait aux stands et doit effectué un passage par les stands qui le fait rétrograder de la 7ème à la 14ème place. Devant Gines a creusé un petit écart et, lorsqu’à la mi course Leblanc passe Loiseau pour le gain de la seconde place, il est un peu trop loin du leader. Leblanc reste concentré et remonte sur Gines qui n’a plus qu’à gérer jusqu’à l’arrivée. Esseulé (Denis est à plus de 5 secondes) mais assuré d’être sur le podium, Loiseau ne peut suivre les deux premiers et monte sur la 3ème marche de son premier podium en Supersport.
Manche 1 Supersport : Gines, LeBlanc, Loiseau, Denis et Polesso.

Le soleil brille pour le départ des Superbike. Vincent Philippe prend le meilleur départ avec dans sa roue David Muscat et Denis Bouan. Pas au mieux de sa forme, Bouan doit céder aux attaques consécutives de Metro, Dietrich, Gimbert et Tangre. Devant Philippe est toujours en tête avec un Muscat accrocheur. Metro passe 3ème au 6ème tour et commence sa remontée vers les hommes de tête. Au 8ème tour, il a recollé à Muscat et, alors qu’il le dépasse au bout de la ligne droite des stands, c’est l’accrochage entre les deux pilotes Ducati. Il y a de l’huile sur la piste qui oblige la direction de course à envoyer pour la seconde fois de la matinée la Safety Car. A son entrée en piste la voiture ne peut se mettre devant Vincent Philippe qui n’a pas réduit son allure et s’intercale donc entre le premier et le second, Guillaume Dietrich.
Les commissaires de piste ont fini leur intervention mais Vincent Philippe a dépassé la seconde Satefy Car et se retrouve au cul du peloton qu’il doit remonter. Une fois de retour devant, la course repart pour deux tours de sprint où la seule position qui va changer dans le top 5 est celle de Cédric Tangre qui va réussir à passer Sébastien Gimbert dans les derniers virages et accéder ainsi au podium.
Malgré la pénalité écopée par Vincent Philippe pour avoir doublé le Safety Car (une minute) il remporte sous les yeux de Dominique Meliand venu en spectateur avisé cette première manche devant son coéquipier Dietrich et une autre Suzuki, celle de Tangre.
Manche 1 Superbike : Philippe, Dietrich, Tangre, Gimbert et Bouan.

Pour le départ des Top Twin, on retrouve un Stéphane Molinier très en forme qui oublie carrément la concurrence en lui collant dès le 2ème tour trois secondes dans la vue. Molinier fait un cavalier seul durant toute la course qu’il remporte avec 15,893 secondes d’avance sur Thierry Mulot. Jusqu’à la mi course, Ludovic Loeul réussissait à suivre le rythme de Mulot mais il est petit à petit décroché pour finir à un peu plus de 14 secondes du deuxième. Sam Mattews est 4ème et Didier Dallet, local de l’étape de part ses origines, prend la 5ème place.

Pour finir la matinée, la première course des Side Cars. Départ canon de la paire Ducouret Herman devant Le Bail / Chaigneau et Barbier / Vannier. Ces trois équipages vont vite imprimer un rythme très élevé et distancer le reste du peloton. Ducouret / Herman sont impériaux et malgré le meilleur temps en course, Le Bail et Chaigneau ne pourront pas vraiment les inquiéter.
Dans la catégorie F2, le leadership a été plus disputé avec pour le premier tour Hergott / Moisé aux commandes puis Leguen / Dury pendant les 2/3 de la course avant de céder aux attaques de Bajus / Duhamel qui finissent 8ème au général.

Après une pause déjeuner ponctuée par les baptêmes de pistes et la visite des stands où les pilotes signaient des autographes et distribuaient des posters au public venu très nombreux, les Pirelli 600 ont ouvert le bal des courses de l’après midi.
Rémi Echard prend le meilleur départ devant Nans Chevaux, Florian Marino (Honda) et Geoffrey Gnemmi. Chevaux prend vite les commandes sous la pression de Echard et de Marino. Au 6ème tour, Marino passe les deux hommes. Au tour suivant, Chevaux repasse Marino. Au 9ème tour Echard chute alors qu’il était toujours en bagarre pour la victoire. Le duel Marino Chevaux tourne à l’avantage de Marino mais avec un écart de l’ordre de deux dixième de seconde. Après les derniers tours roues dans roues, Marino s’impose devant Chevaux pour 0,287 seconde. Stéphane Egea complète le podium.
Au classement provisoire, Nans Chevaux reste en tête avec 70 points devant Marino passé second avec 41 points et William Grarre, 38 points.

La seconde manche des Supersport va tourner à la démonstration de Mathieu Gines. Après un excellent départ, il part et creuse l’écart. Meilleur tour en course, il oublie littéralement ses concurrents pour finir avec 8,394 secondes d’avance sur le second. La seconde place a été beaucoup plus disputée. Un temps aux mains de David Nivière, Olivier Four la récupère lorsque Nivière se sort, endommageant le bas de son carénage et parvient à repartir 5ème derrière Loiseau et Leblanc qui sont à l’assaut de four. Nivière doit abandonner quelques tours plus tard puisqu’il a perdu son bas de carénage.
Le Blanc passe Loiseau et pressurise Four pendant plusieurs tours. Si Four résiste jusqu’au 13ème tour, il doit céder sa place à Grégory Leblanc qui est bien trop loin pour tenter de rattraper Gines.
Après 17 tours de course, Gines l’emporte donc sur Leblanc, Four et Loiseau. Sébastien Charpentier, double champion du monde Supersport venu en voisin, a remis la coupe au vainqueur.
Blessé lors de la première manche, Julien Enjolras a du être hospitalisé et n’a donc pas pu défendre ses chances pour cette seconde manche.
A l’issue des contrôles techniques d’après course, Anthony Loiseau a été déclassé pour les deux manches car sa boîte à air n’était pas conforme.
Au classement provisoire, Gines commence à prendre un peu le large avec 125 poins devant Olivier Four, 89 points et Peter Polesso, 72 points.
Manche 2 Supersport : Gines, LeBlanc, Four, Moreira et Polesso.

Il fait très beau au niveau du temps et très lourd au niveau température pour le départ des 125cc. Depuis le début de la saison, on assiste à un duel entre Steven Le Coquen et Cyril Carrillo. Arbitré par Clément Dunikowski à Ledenon, par la pluie et Ornella Ongaro à Nogaro, Le Vigeant va être le théâtre d’un duel qui va aller jusqu’à la ligne d’arrivée.
Un temps perturbé par la venue en piste du Safety Car suite à la chute dans le premier tour de Richard De Tournay et de Robin Camus (Honda, Challenge de l’avenir FFM), le duel est d’abord à l’avantage de Le Coquen. Le pilote parisien fait la première moitié de course en tête avec Carrillo dans ses roues. Au 7ème tour, Carrillo passe devant pour 2 tours avant que Le Coquen le repasse. Le pilote marseillais reste très pressant et porte une ultime attaque dans l’avant dernier tour qui réussit. Carrillo l’emporte et en profite pour reprendre la tête du championnat. Jimmy Petit complète le podium après une course esseulée. Grégory Di Carlo, 4ème, est le premier pilote du Challenge de l’Avenir FFM. Ornella Ongaro finit loin à 24,688 secondes à la 6ème place.
Au classement provisoire, Carrillo mène avec 65 points devant Ongaro et ses 51 points et Di Carlo qui en a 36.

La chaleur est étouffante pour le départ des Superbike. Denis Bouan prend le meilleur départ et emmène avec lui Emeric Jonchière, Vincent Philippe et Thomas Metro. Au tour suivant, Jonchière, Philippe et Metro l’ont doublé. Metro prend les commandes au 3ème tour. Philippe passe 2ème et tente de suivre Metro qui réalise le meilleur tour en course. Au 7ème tour, Tangre alors 5ème, accroche Jonchière qui chute puis, déconcentré par cet accrochage involontaire, part à la faute pour repartir 17ème. Dietrich et Gimbert remonte sur la tête de la course et pointent respectivement 3ème et 4ème à la mi course.
Coup de théâtre au 13ème tour avec la chute de Thomas Metro qui avait pourtant creusé un petit écart sur Vincent Philippe qui hérite ainsi des commandes de la course. Gimbert et Dietrich ne se lâchent pas et sont collés l’un à l’autre. Sur la ligne d’arrivée, après le passage de Vincent Philippe, Guillaume Dietrich passe avec 0,119 seconde d’écart sur Sébastien Gimbert qui renoue avec le podium.
Au classement provisoire, Philippe avec ses quatre victoires consécutives prend un peu d’avance avec 102 points devant Sébastien Gimbert qui a 66 points et Guillaume Dietrich qui en a 62.
Manche 2 Superbike : Philippe, Dietrich, Gimbert, Giabbani et Brivet.

Pour la deuxième manche des Top Twin, Stéphane Molinier poursuit sa démonstration. Il roule deux secondes au tour plus vite et ne sera pas inquiété une seule fois du week-end. Derrière si Thierry Mulot fait aussi une belle course en solitaire, ce n’est pas le cas de Michel Amalric, le coéquipier de Molinier qui doit batailler un temps avec Ludovic Loeul et un autre temps avec Sam Mattews pour conserver la 3ème marche du podium.
Au classement provisoire, c’est presque un sans faute pour Molinier avec 5 victoires consécutives sur 6 possibles. Il est donc logiquement en tête avec 145 points devant Thierry Mulot et ses 105 points et Michel Amalric qui a 90 points.

Pour clôturer cette magnifique journée, les Side Cars entrent en piste. Grande déception pour Bajus / Duhamel qui, lors du tour de formation sont victimes d’un problème mécanique qui les empêchera de prendre le départ. Comme en première manche, on retrouve trois équipages en tête avec Ducouret / Herman, Le Bail / Chaigneau et Barbier / Vannier. Au fur et à mesures des tours chaque tandem creuse un peu l’écart sur son poursuivant. Au final Ducouret l’emporte avec plus de 8 secondes d’avance sur Le Bail / Chaigneau qui ont presque 12 secondes d’avance sur Barbier / Vannier.
En F2, Leguen / Dury l’emporte sur Lelias / Debroise et Hegott / Moisé. Au classement provisoire, Ducouret / Herman prennent cinq points d’avance sur Le Bail / Chaigneau. Barbier / Vannier sont troisième. En F2, Hegott et Moisé ont été rejoints par Lelias/ Debroise avec chacun 75 points devant Leguen/ Dury qui en possèdent 58.

Prochaine épreuve à Ledenon les 20 & 21 juin prochain.

Le Service Communication