FSBK : Chauds les bastons, chauds !
NEWSFSBK : Chauds les bastons, chauds !

Le circuit de Lédenon nous a offert des courses à grand spectacle aujourd’hui. Sous un soleil de plomb, Julien Da Costa et Seb Gimbert sont successivement montés sur la plus haute marche du podium Superbike, tandis que Louis Bulle et Denis Bouan s’offraient les victoires Supersport.

Superbike
La première manche Superbike était interrompue par la sortie du safety-car* après trois tours seulement. Sébastien Gimbert et Erwan Nigon, qui étaient parvenus à creuser un léger écart, se faisaient recoller par le pack. Six tours plus tard, la piste était libérée de nouveau, et Julien Da Costa partait à l’assaut des officiels BMW. À la force du poignet, le pilote Kawasaki parvenait à doubler les deux compères, et à imposer sa ZX-10R pour la deuxième fois de la saison.
Hélas pour lui, la deuxième manche ne se déroulait pas de la même façon. Gimbert et Nigon semblaient cette fois intouchables, et Da Costa chutait dans l’avant-dernier tour alors qu’il était 3e. « J’ai choisi un nouveau pneu qui devait bien fonctionner sur un bitume très chaud. Mais finalement, il était moins bon que celui de ce matin. La moto partait dans tous les sens, et j’ai fini par m’y mettre... » Il repartait néanmoins pour marquer les 6 points de la 10e place. Devant, et après quelques jolies passes d’armes, Gimbert prenait finalement le meilleur sur son coéquipier. « Je n’ai pas fait le meilleur choix de réglages cet après-midi. Mais j’ai attaqué, et j’ai pu tirer mon épingle du jeu face à Erwan grâce aux retardataires. Un grand bravo à lui, et aussi à Freddy. »
C’est en effet la surprise du week-end : Freddy Foray, manifestement très en forme après son voyage de noce à Hawaï, menait sa vaillante Suzuki au 4e rang en première manche, et parvenait à faire encore mieux dans la seconde, en montant sur la 3e marche du podium : « Je me suis toujours senti bien ici. On est parti de rien cette saison, et on monte en puissance au fur et à mesure. Ca fait vraiment du bien. Avec du travail, on devrait réussir à faire encore de belles choses. »
Au général, Seb Gimbert compte désormais 174 points. Il est suivi par Erwan Nigon (146 points) et Julien Da Costa (128 points). Grégory Leblanc (5e/4e) pointe 4e avec 88 points, suivi de près par Freddy Foray (75 points). David Muscat (68 points) est relégué au 6e rang après avoir cassé le moteur de sa Ducati en première manche. Il ne prenait pas le départ de la course cet après-midi.
*Cédric Tangre ne pouvait éviter Guillaume Rigal, qui chutait sous ses roues. Guillaume, évacué vers l’hôpital, ne souffre que de blessures mineures aux dernières nouvelles.

Supersport
C’est un carton plein pour les Yamaha de la Dark Dog Academy. Louis Bulle signait sa première victoire de la saison en première manche, devant son coéquipier Denis Bouan. Olivier Four aurait pu permettre à l’équipe dirigée par Marc Fontan de squatter toutes les marches du podium s’il n’était pas parti à la faute, laissant le champ libre à Etienne Masson (Yamaha).
En deuxième manche, la victoire revenait cette fois à Bouan, devant David Perret (Yamaha, 4e en première manche), et de nouveau Masson. Bulle partait à son tour à la faute. Four terminait 4e, devant Julien Enjolras (Triumph, chute en première manche).
A noter, la belle perf de Mickael Varesco (Honda, 5e/6e), qui progresse course après course, et la grosse contre-performance de Mathieu Gines (Honda), qui chutait en première manche, et terminait péniblement 11e dans la seconde avec des côtes endolories.
Denis Bouan profite donc de l’occasion pour s’installer au commandement, avec 124 points. Mathieu Gines est 2e avec 115 points, devant Louis Bulle (110 points), David Perret (97 points) et Etienne Masson (81 points).

Trophée Pirelli
Belle victoire de Grégory Di Carlo (Yamaha) au sein du Trophée Pirelli. Le champion de France 125 2010 se dirige de plus en plus vers un premier titre en 4-temps. En course comme au provisoire, il devance Clive Rambure (Yamaha), qui comptabilise 14 points de retard.
Julien Saine (Yamaha) réussissait une très belle course, et signait son meilleur résultat de l’année en montant sur la 3e marche du podium. Richard de Tournay, seulement 15e suite à une chute, descend au 3e rang du général. Maxime Cudeville (Yamaha) et Clément Chevrier (Triumph) complètent le top-5.

125
Coup de tonnerre au départ pour Jordan Levy, qui devait placer sa Honda à la dernière place sur la grille après être sorti en retard de la voix des stands pour la procédure de départ. Renald Castillon Gioanni (Honda) avait alors le champ libre pour jouer la victoire, même si Jordan, 6e à l’issue du premier tour, semblait à même de semer le trouble en tête de la course. Il parviendra finalement à monter sur la 2e marche du podium, à 4 secondes seulement de Renald, vainqueur. Jules Danilo (KTM) complétait le podium devant Jimmy Petit et Enzo Boulom, tous deux sur Honda.
Castillon Gioanni (73 points) passe en tête du provisoire avec 3 petits points d’avance sur Levy. Simon Danilo (Honda), qui abandonnait sur problème mécanique, est 3e avec 48 points.

Top Twin
Lionel Ancelin et Stéphane Pagani, tous deux sur Ducati, ont échangé leurs places lors des deux manches Top Twin : Ancelin remportait la première manche, et Pagani la seconde. Les deux hommes terminaient 3e de leur autre course. A chaque reprise, un wild-card de luxe en la personne de Cyril Bouffier montait sur la 2e marche du podium. Et ce, au guidon d’une « petite » Ducati 848. Chapeau donc à lui !
Au provisoire, Pagani (158 points) devance Ancelin (121 points) et Nicolas Trolard (Ducati, 106 points, deux fois 4e). Les KTM boys Ludovic Baudry (100 points, 6e/5e) et Jean-Yves Mounier (96 points, 5e/7e) complètent le top-5 provisoire.

Side-car
Les manches side-car ont abouti à deux podiums 100% identiques : Delannoy / Lavaurel ont remporté la première course d’un souffle devant Le Bail / Chaigneau, et la deuxième avec une avance plus confortable. Barbier / Debroise complétaient le podium dans les deux cas.
Les trois équipages figurent dans cet ordre au top-3 du provisoire.

Photo : Julien Da Costa mène la danse devant le duo Seb Gimbert/Erwan Nigon, et Freddy Foray (en arrière plan) - © Tommy Marin