Florian Marino brillant à Imola, prêt pour Magny-Cours
Florian Marino brillant à Imola, prêt pour Magny-Cours A 1.4 du podium en Italie, Florian a réalisé un très bon week-end et démontré des progrès évidents. A Imola, tu te qualifies 3e à 1 dixième de seconde, c'était bien.

"Oui c'était bien. Dès la première séance, j'ai eu un bon feeling avec la moto et du coup ça m'a permis de ne travailler uniquement que sur mon style et de l'adapter au circuit. Ainsi il était beaucoup plus facile d'aller vite, à l'inverse du Nürburgring où je me battais constamment avec une moto qui n'allait pas. Je me suis retrouvé à aller assez vite dès les premières séances et en qualif j'ai eu un bon feeling, j'ai trouvé un tout clair, ce qui m'a permis de réaliser un bon chrono pour partir en première ligne. 

Ton début de course était super aussi.

"Oui, un bon début de course. Chaz (Davies) était vraiment vite. J'ai pu le suivre quelques tours, mais j'étais vraiment à la limite et sincèrement je ne voulais pas partir à l'erreur. J'ai donc un peu relâché, il est parti et après j'ai fait ma course comme je pouvais avec les gars de devant. Je ne suis pas trop satisfait du milieu de course car je me suis un peu énervé. Gino Rea m'a passé et il a un peu cassé mon rythme car il roulait sensiblement moins vite. On a perdu beaucoup de temps. Dans les cinq derniers tours, j'étais vraiment prêt à me battre pour le podium mais j'étais vraiment limite avec mon pneu avant. J'ai eu deux, trois alertes assez violentes (rire) et sincèrement ça m'a un peu refroidi. J'ai préféré assurer une bonne place. J'aurais aimé que ce résultat arrive un peu plus rapidement dans la saison et du coup j'ai voulu gérer cette position. Dans l'ensemble ça a été un bon week-end qui me met en confiance pour Magny-Cours.

Au niveau des chronos en fin de course, ce n'était pas si mal que ça par rapport à certaines fois. Ton meilleur temps en course a été de 1'52.4 au 3e tour, et tu étais en 1'53.6 au 16e et 1'53.5 au 17e (sur 19). Tu as amélioré tes fins de course.

"Bien sûr je me suis amélioré, surtout en restant un peu plus calme. A l'inverse de Silverstone où je me suis vraiment donné à fond dès le début et où j'ai éclaté, là je suis arrivé à sauver un peu plus d'énergie jusqu'à la fin. C'est toujours compliqué parce qu'à la fin je suis limite physiquement. Ça ne vient pas de ma condition physique car dans ce domaine je travaille vraiment dur. C'est à moi d'être un peu plus calme, moins nerveux sur les phases de freinage. Il faut que je m'économise plus.

Ce week-end, nous voici à Magny-Cours, un circuit qui te réussit. Tu y avais gagné il y a deux ans en Stock 600.

"C'est un circuit que je ne connais pas mieux que les autres, mais chaque fois que j'y ai roulé, ça m'allait bien. J'espère continuer sur la lancée d'Imola, faire une bonne course, marquer pas mal de points. La semaine dernière, j'ai fait mon meilleur résultat de la saison et j'aimerais faire encore mieux dimanche. Cette année, j'ai connu des hauts et des bas, je roule avec des pilotes de haut niveau, et mon objectif est de me battre du début à la fin avec les gars de devant, et puis on verra bien le résultat.

Tu restes chez Ten Kate Honda en Supersport en 2012 ?

"Ce n'est pas encore fait à 100%, mais c'est en bonne voie. Pour le moment, je vise deux bons résultats lors des deux dernières courses. Finir dans les dix premiers du championnat pour ma première année dans cette catégorie serait satisfaisant."

Avant la course de Magny-Cours, Florian occupe la 8e place du classement général provisoire, 1 point derrière James Allison et 4 devant Gino Rea.

Photo © PSP Stan Perec