Florian Marino : 45 tours avec un seul train de pneus pluie
Florian Marino : 45 tours avec un seul train de pneus pluie Nouveau pilote permanent au sein du team Ten Kate en Supersport, Florian dispose désormais d'une Honda officielle au sein de la prestigieuse équipe néerlandaise. Deuxième du championnat d'Europe Superstock 600 l'an dernier, il avait couru à Magny-Cours en wild card en catégorie Supersport (photo ci-dessus). Voici le bilan de ses tests portugais. "Dans l'ensemble, ça s'est avéré plutôt positif car j'ai engrangé beaucoup d'expérience avec la moto. J'ai fait de nombreux tours et c'est vraiment ce que je voulais parce qu'à la base je manquais d'expérience et je me laissais un peu impressionner par la puissance du moteur. J'avais un manque de roulage et à Portimão, malgré qu'il ait plu, ça a permis quand même de tourner. 

"Le premier jour, je n'ai pu rouler que l'après-midi, car le matin j'ai eu des problèmes électriques, puis des problèmes de frein. Je n'ai donc fait qu'une séance sur le sec. Ça ne s'est pas mal passé car j'ai repris mon rythme, je me suis remis dans le bain et j'ai ensuite géré la glisse. Même si la moto ne me correspondait pas, le but n'était pas de faire claquer un gros chrono, mais d'acquérir de l'expérience, de reprendre le rythme, d'avoir le feeling avec la moto. 

"Après, sur le sec, comme la moto ne me convenait pas parfaitement, il restait du travail à faire. Mais comme le lendemain il pleuvait, j'ai pu travailler ma moto sous la pluie. Du coup, la journée d'après, j'ai fait 45 tours de suite avec un train de pneus pluie neuf : J'ai roulé, roulé, et on a essayé plusieurs modifications. A la fin bien sûr je glissais beaucoup, donc je rentrais au stand pour qu'on adapte l'électronique, le traction control, la suspension, puis je repartais et ainsi de suite. C'était vraiment du travail.

"Dans l'ensemble je suis content. Le chrono n'est pas à la hauteur de chez Ten Kate, mais ce n'est pas ce qu'on cherchait. Le but était d'emmagasiner de l'expérience et de régler la moto pour qu'elle me convienne."

Photo : Florian Marino (© PSP Stan Perec)