Finale Promosport à Nogaro
NationalFinale Promosport à Nogaro
Pour la dernière manche des Coupes de France Promosport de la saison 2009, les pilotes ont rendez vous sur le Circuit Paul Armagnac de Nogaro, dans le Gers. L’ASM Armagnac Bigorre propose cette finale où, si les titres en 125, Junior Cup, Monobike sont attribués, celui en 500cc est presque bon pour Alexandre Mottet et rien n’est joué pour les 600cc et les 1000cc.

Les Finales
Pour démarrer cette ultime journée de la saison, les 125cc entrent sur une piste qui est sèche et avec des températures plus douces que celles d’hier matin (18°C).

Très bon départ de Samuel Camier et de Bastien Chevallereau qui font les premiers tours au coude à coude, et qui creusent très vite un trou (pratiquement 2 secondes au tour) sur Jordan Levy, Fabien Parchard, Thomas Junique et Byron Belleton. On assiste à une bagarre à deux niveaux entre ce groupe de deux pour la gagne et ce groupe de quatre pour la troisième place. L’écart continue de se creuser et Alexandre Golly rejoint le groupe de quatre emmené par Parchard et Levy. Devant, Camier et Chevallereau ne se lâchent pas (moins de 0,35 seconde durant toute la course) jusque dans le dernier tour où Camier résiste bien et remporte une nouvelle victoire. Dans ce dernier tour, Belleton prend le meilleur du groupe et monte sur le podium.

Les Junior Cup prennent la suite et voient Maxime Batisse faire bon usage de sa pole en effectuant le meilleur départ. Simon Quere le suit de près et le double dans le premier tour. Très bon départ également pour Morgan Dalbis qui passe de la 19e à la 4e place à l’issue du premier tour, Danilo est 5e. Au second tour, Dalbis a pris les commandes de la course devant Hamza Chavant, Batisse et Quere.

Au 4e tour, en lutte pour la seconde place, Chavant et Quere s’accrochent, c’est la chute et l’abandon pour ces deux pilotes. Ces chutes font l’affaire de Danilo qui avait commencé à produire son effort et qui revenait sur eux. Avec cette troisième place, il est assuré du titre. Mais Danilo veut la gagne et fait le contact avec Batisse et Dalbis. Dans le dernier tour, alors qu’il est second devant Dalbis, ce dernier tente un dépassement intérieur et percute Danilo. Si Danilo reste sur ses roues, Dalbis chute et laisse échapper le titre.

Batisse remporte donc la victoire devant Danilo qui en profite pour empocher le titre alors que c’est sa première année dans la catégorie. Florian Bruel complète le podium.

En RCA, une belle bagarre a opposé Johan Rousseau, Simon Danilo et Robin Anne. Ils finissent dans cet ordre et pointent 3, 4 et 5e au classement scratch.

Au départ de la 500 Cup, Alexandre Mottet à la pression : il part de loin et doit mettre quelques points dans son escarcelle pour obtenir le titre. Meilleur départ pour Cyril Fouche devant Patrice di Gregorio et Anthony Berciaud. Mottet est 16e, on le voit crispé.

Au second tour, Berciaud passe second à la poursuite de Fouche. Les trois hommes se livrent à une belle lutte mais Fouche garde toujours un petit avantage. Au 6e tour, Eric Dieudonné qui se tenait en embuscade à la 5e place, attaque, passe 3 puis 2e mais se fait reprendre sa place puis commet une erreur et rétrograde de plusieurs places.

Mottet se reprend vite et effectue une belle remontée : petit à petit il double ses adversaires et pointe à la 4e place, à l’entame du dernier tour. Ce dernier tour ne va pas lui porter chance puisqu’il fait un tout droit dans l’avant dernier virage. Il limite la casse en repartant et finissant 10e et en profite pour remporter le titre.

Fouche l’emporte donc après une course en tête de bout en bout devant Berciaud et Pénicaud.

Après les courses consolantes, et la pause déjeuner, c’est un retour en piste pour les Junior Cup et la Race Cup Academy. De nouveau, Maxime Batisse part en tête avec, dans sa roue, Simon Quere. Morgan Dalbis fait un départ canon et pointe déjà à la 5e place. Au tour suivant, il est second à quelques millièmes de Batisse. Les six premiers sont dans la même seconde.

A mi-course, ils sont 9 dans la même seconde avec toujours pour locomotive Maxime Batisse. A chaque passage, c’est très serré avec plusieurs pilotes de front pour franchir la ligne de chronométrage. A l’amorce du dernier tour, Quere, Dalbis, Batisse et Danilo sont séparés d’un dixième de seconde.

Après un tour incroyable, Jules Danilo parvient à prendre le meilleur sur Quere et Dalbis. Le premier pilote de la RCA est son petit frère Simon, il est 5e scratch.

Jules Danilo finit la saison en beauté et confirme son titre avec cette nouvelle victoire. Morgan Dalbis finit 2e au classement final devant son coéquipier Hamza Chavant.

Nouveau départ pour les 125cc et Bastien Chevallereau est le premier à s’extraire de la ligne de départ. Avant la fin du premier tour Samuel Camier a repris les rennes et emmène Chevallereau avec lui. Thomas Junique est à leur poursuite avec Byron Belleton et Fabien Parchard dans sa roue.

A mi-course, Camier et Chevallereau ont creusé un petit écart d’un peu plus de deux secondes sur Junique et Belleton qui va s’agrandir au fil du temps. A 3 tours de la fin, Chevallereau semble un peu décroché de Camier tandis que Junique et Belleton sont à plus de 5 secondes.

Samuel Camier remporte sa 13e victoire consécutive, sur le fil pour 84 millièmes de seconde grâce au retour de Chevallereau dans les derniers virages, et confirme de la plus belle des façons qu’il est le patron de cette catégorie cette année. Chevallereau signe sa 4e seconde place consécutive et remonte à la 5e place au général.

Au classement final, on retrouve derrière Camier Thomas Junique et Jordan Levy.

Seconde finale pour les 500 Cup et nouveau bon départ pour Cyril Fouche qui doit conjuguer avec Anthony Berciaud qui le passe dans le second tour. Frédéric Besson et Alexandre Mottet les rejoignent et forment un groupe de 4 qui s’éloigne. Ils se tiennent en 0,6 seconde. Au 5e tour, Mottet prend la tête et, alors qu’il est libéré de la pression du titre, va s’envoler vers la victoire en prenant 4,5 secondes d’avance sur ses poursuivants.

Ses poursuivants : Fouche, Berciaud, Besson, Pre, Pénicaud et Di Gregorio ne se font pas de cadeau, chacun y va de son attaque et c’est finalement Fouche, dont c’est la première participation dans cette catégorie cette année, qui tire son épingle du jeu au détriment de Berciaud.

Au classement final, Mottet est titré devant Anthony Berciaud et Amaury Guespin.

Le départ des 600 Promo va être un peu perturbé. Après un début de course avec un bon départ de Nicolas Salchaud, le drapeau rouge est sorti dans le 2e tour pour une double chute impliquant à un endroit deux pilotes et à un autre six pilotes.

Nouveau départ donné et c’est Gaetan Barouillet qui prend le meilleur départ. Très vite, Salchaud lui prend les commandes d’autorité et se lance vers son but : le titre. Celui qui pourrait le contrarier – Charles Geers - est très loin puisqu’il pointe à la 21e place à l’issue du premier tour.

Salchaud imprime un rythme d’enfer et Barouillet suit, mais à distance. Même chose pour Alex Plancassagne. Ces trois pilotes vont creuser un écart entre eux et face à leurs adversaires directs emmenés par Julien Pilot (Honda).

Geers fait une belle remontée mais reste bien loin pour inquiéter Salchaud : il finit 11e. Les trois premiers ont bien géré leur course, trop loin pour inquiéter le pilote devant, ils ont su maintenir à bonne distance leurs poursuivants. A l’arrivée, Nicolas Salchaud remporte sa 3e victoire de la saison et le titre des 600 Promosport. Barouillet monte sur la seconde marche du podium et Plancassagne sur la 3e et signent ainsi leurs premiers podium de la saison.

Au classement final, Charles Geers est second devant David Bouvier.

Pour finir la saison de Coupes de France Promosport, les 1000cc se positionnent sur la grille de départ. La pression est grande pour Richier qui doit finir devant Chabosseau, s’il veut le titre, avec un écart qui lui permette de marquer huit points de plus.

Durant le tour de formation, Yann Sotter rentre au stand pour refixer un carénage qui voulait se désolidariser. Feu vert et départ canon de Yann Sotter. Aucune pression sur ses épaules, le pilote francilien en profite pour montrer qu’il a bien sa place dans le top trois : après son excellent départ, il enchaine les tours rapides avec en prime le meilleur temps en course. Chabosseau, Teixeira, De Laville, Richier, Holub, Lucas et Pasquinucci sont à sa poursuite et nous font un festival de dépassements. Il y en a à tous les étages.

Au 10e tour, Richier prend les commandes du groupe mais Chabosseau réagit tout de suite et lui reprend la place. Bien décidés à briller chacun donne le maximum pour se placer le plus près possible de Sotter, décidemment intouchable cet après midi.

Parti de très loin (24e sur la grille), Kévin Hiernaux signe la remontée du week-end. En l’espace de 6 tours, il rejoint le top 5 et, quelques tours plus tard, parvient à dépasser successivement Lionel Richier et Frédéric Chabosseau pour prendre la deuxième place.

Les deux derniers tours sont incroyables, Richier se fait passer par Fabrice Holub puis par Marc Pasquinucci et Claude Lucas. Holub parvient même à s’imposer face à Chabosseau et à le priver de podium.

Si Sotter gagne avec une superbe avance (+ 6,1 secondes), ses poursuivants franchissent la ligne d’arrivée dans un petit mouchoir de poche : ils sont cinq en 8 dixièmes.

Au classement final, Chabosseau réussit à remporter le titre alors que c’est sa première année dans la catégorie. Richier finit second à 11 points et Sotter consolide sa 3e place et accuse seulement 10 points de retard sur Richier.

Pour finir complètement le week-end, on retrouve la désormais traditionnelle « Papy Cup ». Cette initiative du Team 6e Avenue a pour vocation de pouvoir permettre aux parents, accompagnateurs, mécaniciens de se faire une petite course amicale et conviviale sur les machines des Junior Cup, les Honda 125 CBR. Cette année, ils n’ont pas eu beaucoup de chance puisqu’au moment où ils entraient en piste, la pluie s’est mise à tomber. Malgré ces conditions très particulières, la course a eu lieu et c’est Hernani Teixeira qui a gagné.

La saison 2009 des Coupes de France Promosport se termine ainsi et nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine pour de nouvelles courses.

Jean-Baptiste Nonet (Service Presse Promosport FFM)

Tous les classements sur www.ffmoto.org