Filippo Preziosi : ''Chez Ducati en MotoGP, pour 1 million t'as plus rien''
Filippo Preziosi : ''Chez Ducati en MotoGP, pour 1 million t'as plus rien'' Il n'est pas possible pour Ducati de louer une GP12 à une équipe satellite pour un million d'euros, car le constructeur perdrait alors de l'argent, vient d'expliquer Filippo Preziosi, le responsable Grand Prix de la marque, à MCN. En gros, Preziosi est contre la limitation du régime moteur, contre la limitation de l'électronique, mais surtout contre la limitation de la facture que le constructeur peut présenter aux teams satellites. Ce montant d'un million d'euros avait été avancé récemment par Carmelo Ezpeleta, le patron de la Dorna, en parallèle à l'arrivée des CRT, pour réduire les coûts.
 
"Cette moto, avec toutes ses technologies, ne nous ne pouvons pas la louer pour ce prix-là, explique Preziosi. Ducati court en MotoGP en raison de la possibilité de développer la technologie et la Panigale n'aurait jamais été née sans l'expérience de la MotoGP.
 
"Si vous bloquez trop le règlement technique, vous perdez l'intérêt des entreprises, mais si vous permettez tout, notre entreprise est trop petite pour soutenir la concurrence lorsque vous avez besoin de 100 millions d'euros.
 
"Il doit y avoir un compromis. Des choses comme un seul boîtier électronique unique sont intéressante du côté du coût et pour avoir des performances plus équilibrées entre les motos. De l'autre côté, vous perdez beaucoup d'intérêt car toutes les stratégies développées en MotoGP sont disponibles pour les motos de production.
 
"Nous essayons de faire un compromis entre le coût et l'intérêt du championnat. Ne pas avoir de limite de régime moteur, et que l'électronique soit libre, sont deux éléments très importants, mais nous devons aussi garder les coûts sous contrôle. Chaque choix signifiera que tout le monde aura à faire des compromis.
 
"Notre idée est de garder notre produit à un certain niveau, donc nous sommes ouverts à la location de la moto. Il est important de comprendre ce que demandent les équipes satellite. S'ils veulent une moto d'usine ce sera au prix d'une moto d'usine. Si ils sont heureux avec une spécification différente, peut-être la moto de l'année dernière, ça pourrait être moins coûteux."


 
Photo : Rossi et Hayden à Valencia en 2011 (© Ducati Corse)