Essais pré-Bol d’Or : Guillaume Dietrich roule… et vite !
EnduranceEssais pré-Bol d’Or : Guillaume Dietrich roule… et vite ! A l’occasion de la première des deux journées de test qui se déroulent actuellement à Magny-Cours en préparation du Bol, Guillaume Dietrich a effectué un retour très remarqué, réalisant d’excellents chronos. 

« Ca ne s’est pas trop mal passé, explique Guillaume, pilote Suzuki SERT. J’ai fait une quinzaine de tours sur le sec. J’ai été vite dans le rythme et mon meilleur tour a été de 1’43.7. En 15 tours, c’est bien. Sur le plan physique, ça va, pas de problème. Je ne suis pas fatigué. Et la grande nouvelle : je vais être papa d’une petite fille ! C’est prévu pour fin décembre-début janvier. Je suis super content ! »

Chronos du 1er jour (officieux) :
1-BMW-Michelin 1’41.8
2-Kawasaki GSR 1’42.8
3-Suzuki SERT 1’43.4
4-Yamaha YART 1’43.8
… Suzuki Junior Team LMS (Superstock) 1’44.7

Matthieu Lagrive (BMW-Michelin) : « Tout va bien, la moto est très bonne et les pneus bien sûr aussi. Personnellement, je n’ai fait que trois tours, mais ça m’a suffi pour être à 1 seconde des pilotes officiels BMW, donc pas de soucis. Finalement, après tant de tracas, la moto est finalisée pour la gagne en endurance. »

Dominique Méliand (Suzuki SERT) : « Journée humide : le matin, la piste était gras-mouillée, c’était sec l’après-midi avant une averse en début de soirée. On a essayé plusieurs choses, mais ça ne va pas. Demain, on repart à zéro. Rien de grave, c’est pour ça qu’on fait des essais. S’il fait beau demain (ce qui n’est pas garanti), on reprend les bases qu’on connait et qui nous ont déjà permis de rouler en 1’42.0. »

Gilles Stafler (Kawasaki GSR) : « Pour nous, c’est une remise en route depuis les 24H du Mans. On a essentiellement dégrossi le travail pour demain. Je voulais surtout comparer les settings utilisés pour le Bol l’an dernier à ceux des 24H cette année. On sait maintenant dans quelle direction aller. On va essayer demain les nouveaux Pirelli prévus pour le Bol. »

Gwen Giabbani (Yamaha YART) : « Ce fut difficile en raison de la météo. Je n’ai pas pu beaucoup rouler car mes séances sont tombées au moment des averses. Comme je suis arrivé la nuit dernière de Pologne, j’y suis allé progressivement. Ca ira plus vite demain. »

Damien Saulnier (Junior Team Suzuki LMS) : « On n’a eu que 3 séances sur le sec entre 14 et 17h. Ca fausse un peu les données. Disons qu’il s’agissait dune séance de remise en jambes après les vacances. Demain, ça ira plus vite. De toute façon, il faut que ça aille plus vite, on ne va pas rester avec ce genre de chrono. »

Christophe Guyot (Yamaha GMT 94) : «Nous ne participons pas à ces tests car nous avons fait nos propres essais jeudi, samedi et dimanche derniers pour permettre à Bridgestone d’avoir plus de temps pour fabriquer des pneus pour le Bol. Tout s’est bien passé et je suis très content de la collaboration avec notre nouveau pilote Greg Junod. »

Greg Junod (Yamaha GMT 94) : « J’aimerais déjà remercier la grande famille RAC 41 car sans eux, rien de tout cela n’aurait été possible. On a vécu des très hauts et des moments plus difficiles ensembles, et ce team gardera toujours une place bien à part dans mon cœur ; Arnaud Larose est humainement un tout grand Monsieur, le team manager idéal pour un jeune pilote. Je souhaite évidemment bonne chance à Gregg et Olivier, que je préfère nettement avoir comme co-équipiers que comme adversaires… Maintenant, c’est le rêve de tout pilote d’évoluer sur une machine officielle. Mais le GMT 94 c’est une dimension supplémentaire, c’est le team qui symbolise le mieux la passion de la moto et dont la réputation et les sympathies s’étendent largement au-delà de la France. J’étais déjà très fier de pouvoir rouler contre eux, je le suis encore plus de rouler avec eux sur leur Yamaha-Bridgestone officielle. David Checa et Kenny Foray, mes co-équipiers, ainsi que tout le team m’ont magnifiquement bien accueilli et je brûle d’impatience de disputer le Bol d’Or avec eux. Le début de saison du GMT 94 a été passablement marqué par la malchance, mais j’espère que la réussite qui m’accompagne depuis 2009 s’est glissée dans ma valise pour nous aider à décrocher un résultat à la hauteur des efforts de Yamaha, Bridgestone, et Christophe Guyot et toute son équipe que je remercie de me m’accorder leur confiance. »

Source : La citation de Greg Junod est extraite d’un communiqué du team RAC 41.

Photo : Guillaume Dietrich, alors sur sa moto de SBK

On aura une pensée pour Jean-Bernard Peyre, qui nous quittait il y a déjà 30 ans de cela.