Johann Zarco aux 8H de Suzuka ? (avec la réponse)
EnduranceJohann Zarco aux 8H de Suzuka ? (avec la réponse) Et pourquoi pas ? C’est le genre de supputation hivernale que l’on envisage à l’intersaison, après que Johann ait failli disputer la classique japonaise en 2016, et qu’il remplace cette saison le vainqueur de la dernière édition en MotoGP. Quand en 2016 Zarco était en pourparlers avec Suzuki pour passer en MotoGP, il lui fut proposé également de participer aux 8H de Suzuka. Johann découvrit la GSX-RR de GP sur le circuit de Ruyo pour une prise en main initiale, puis il eut droit à deux journées à Motegi, un circuit où il a notamment remporté le premier Grand Prix de sa carrière en 2011 sur un 125 Derbi de l’équipe Avant-AirAsia-Ajo.
 
Malheureusement, l’essai avec Suzuki n’a débouché sur rien de concret, et quand Maverick Vinales est parti pour rejoindre Yamaha, Andrea Iannone a été embauché pour le remplacer. Aleix Espargaro a ensuite été remplacé par Alex Rins. Johann est donc parti chez Tech 3, et a dû faire une croix sur les 8H de Suzuka 2016. Noriyuki Haga l'a remplacé sur la Suzuki Yoshimura sur laquelle Zarco était initialement prévu avec Takuya Tsuda et Joshua Brookes. Cette machine se qualifiait en deuxième position (à 0.15 de la Yamaha officielle) et montait sur la troisième marche du podium.
 
La course était remportée par Katsuyuki Nakasuga, Alex Lowes et surtout celui qui nous intéresse Pol Espargaro, ci-devant alors pilote Tech 3 en MotoGP. Ce même Pol avait déjà gagné l’année précédente avec Katsuyuki Nakasuga et son coéquipier des GP Bradley Smith. En tant que pilote Tech 3 Yamaha, il ne serait donc pas illogique de retrouver Johann en juillet prochain sur la R1 officielle aux 8H de Suzuka. Ce serait intéressant pour lui au niveau de l’expérience, des rapports avec Yamaha, du prestige au Japon, et du compte en banque car les primes de départ et de victoire sont conséquentes.
 
Mais il y a deux difficultés : l’emploi du temps et le risque de blessure. Pour ce qui est des semaines qui précèdent les 8 Heures, tout va bien car il n’y a rien entre le GP d’Allemagne le 2 juillet et les 8H le 30 juillet. Par contre, le programme est serré ensuite lors des 4 semaines suivantes avec le GP de Brno le 6 août, d’Autriche le 13, et de Silverstone le 27. C’est là que le risque de blessure intervient, car comme en a fait l’expérience Bradley Smith à Oschersleben l’an dernier. Il a été blessé lors des essais en Allemagne, manquant son Grand Prix national à Silverstone, mais aussi Misano et Aragon. On peut donc facilement imaginer qu’Hervé Poncharal n’ait pas envie de connaître cette année le même désarroi avec un autre de ses pilotes.
 
Pour le moment, Yamaha n’a encore rien communiqué au sujet de sa présence officielle aux 8 Heures. Katsuyuki Nakasuga fera forcément partie de l’équipage. Alex Lowes, pilote officiel Yamaha en WSBK et co-vainqueur en 2016, est des favoris, tout comme son nouveau coéquipier Michael van der Mark (remplaçant de Sylvain Guintoli) qui a déjà remporté deux fois les 8 Heures sur Honda avec Takumi Takahashi et Leon Haslam pour le compte de l’équipe MuSASHi RT HARC-PRO en 2013 et 2014. Johann Zarco sera-t-il du voyage ?

La réponse :
Laurent Fellon nous a appelé ce dimanche soir - ce dont on le remercie - pour annoncer que Johann ne participera pas cette année aux 8H de Suzuka. C'est certainement plus raisonnable en fonction des risques présentés ci-dessus. Dommage pour l'endurance. Peut-être n'est-ce que partie remise et que l'avenir sera plus favorable ?
 
Photo : Katsuyuki Nakasuga lors des 8H 2016 (© Yamaha Racing)