Communiqué de presse d'Axel Maurin, pilote de la Kawasaki 83 au Bol
EnduranceCommuniqué de presse d'Axel Maurin, pilote de la Kawasaki 83 au Bol
"Un des plus beaux souvenirs moto depuis mes débuts en compétition..."
Engagé au 75ème Bol d'Or, au guidon de la Kawasaki presse #83 soutenue par les magazines nationaux Moto-journal, Moto et motards et Sport-bikes ; Axel Maurin à démontré son potentiel au guidon d'une 1000cc...
Actuellement 5ème du championnat du monde d'endurance catégorie Stocksport, Axel Maurin et le team Maccio Racing ont passé la ligne d'arrivée du 75ème Bol d'Or en 16ème position du classement général et 5ème du classement stocksport. Pour sa première participation, notre jeune pilote de 23 ans a prouvé à tous qu'il était performant durant une course de 24h au guidon d'une 1000cc.
Axel : " Tout d'abord je tiens à remercier l'équipe, la famille même, que forme le Maccio racing ! Je ne pouvais pas espérer un meilleur accueil en arrivant en début de semaine dernière sur le célèbre circuit de Nevers Magny-Cours...
Je ne vous cache pas mon léger stress le premier jour, car j'effectuais mes premiers tours de roues avec la ZX-10R, 3 jours après je partais pour une course de 24h avec cette même moto !
Mon premier objectif était de ne pas faire d'erreur et d'arriver au bout des 24h de course. Je peux maintenant dire que c'est mission accomplie. Mon team manager Patrick Maccio est très satisfait de ma prestation durant ces 5 jours depuis mercredi dernier à dimanche 15h !

Lors des premiers essais avec la moto, le but était de trouver le mode d'emploi de cette Kawasaki, tours après tours je comprenais les réactions de la moto en même temps que les chronos descendaient !
Ensuite j'ai commencé à exploiter la pleine puissance de la 1000cc lors des séances qualificatives du jeudi et du vendredi. Je boucle mon meilleur chrono du week-end lors de la seconde séance qualificative avec un joli 1.43.152. Je ne pensais pas m'adapter aussi vite au pilotage de la 1000cc et être capable de me battre parmis les 3 meilleurs stocksport pendant cette séance.
Le samedi, j'ai senti la pression montée d'un cran au sein de l'équipe Maccio racing. Je voyais les tribunes qui se remplissaient devant les stands et l'adrénaline avait grimpé d'un coup ! C'est Frédéric Moreira qui s'est élancé le premier au guidon de la #83 pour ouvrir ce 75ème Bol d'Or. Puis ce fût au tour du journaliste de Moto-journal David Dumain ; et à 16h50 j'ai pris mon premier relais et là j'avoue que j'étais très impressionné par l'enjeu de la course. J'ai mis quelques tours avant de trouver mon rythme et de pouvoir me détendre et me relâcher au guidon de ma moto.
Ensuite j'ai enchaîné mes relais en gardant le plus de régularité possible en terme de chrono. J'étais très surpris et content à la fois quand mon team manager m'a dit que j'étais le pilote qui consommait le moins, c'est plutôt un point positif pour un pilote d'endurance !
Les faits marquants de cette première expérience en endurance :

La complicité que j'ai eu avec ma maman qui s'est occupé de moi depuis mardi jusqu'à dimanche 15h et sans dormir et toujours présente à mes côtés avant chaque relais. Cela restera gravé à jamais dans mon coeur.
Ensuite le premier relais de nuit, celui que j'attendais depuis que je suis fan de moto !  Ca y est c'est fait je l'ai vécu et j'espère en vivre plein d'autres...
Dans les moments difficiles il y a eu ce relais de 6h30 avec une température de piste très basse, où il ne fallait surtout pas faire d'erreur de pilotage sinon c'était la chute assurée !
Et j'étais très heureux que David Dumain et Patrick Maccio décident de me faire passer la ligne d'arrivée du Bol d'Or, j'ai donc bouclé les 5 derniers tours de courses avec la boule au ventre et l'excitation de l'arrivée ! Et que de plaisir quand je me suis arrêté à hauteur de mon stand sur la ligne droite et que j'ai vu toute l'équipe au muret avec des visages pleins d'émotions...Merci pour ces souvenirs !
En fin le souvenir le plus important, est le côté humain que renferme cette course de 24h. J'ai rencontré des personnes formidables : En premier lieu mes coéquipiers David Dumain et Frédéric Moreira avec qui je me suis très bien entendu et l'ambiance était bien là ! Une ambiance "comme à la rédac de m-j" me disait David !
Mon team manager Patrick Maccio alias "Pandi Panda", quelqu'un de très généreux près à tout pour aider et rassurer ses pilotes. Il a su m'intégrer à son équipe afin que je sois à l'aise au guidon de la #83.
Et bien évidemment toute l'équipe, mécaniciens, kyné, Laurence chargée du "miam-miam" comme disait Fred, vidéos, photographes...
Une vraie famille !
Je tiens à remercier tous les partenaires du team maccio racing, et pour tous les fans de lecture vous pourrez retrouver bientôt dans tous les kiosques et dans les 3 magazines nationaux suivants, un résumé entièrement dédié à la Kawasaki presse #83 : Sport-Bikes, Moto et Motards et Moto-Journal.

Axel Maurin