Colin Edwards achète une pelleteuse à 4h du matin
Colin Edwards achète une pelleteuse à 4h du matin L'une des difficultés du métier de pilote de Grand Prix est le décalage horaire. Passer en peu de temps de l'Asie à l'Amérique, puis à l'Europe, et ainsi de suite, n'est pas très facile à vivre pour l'organisme.
C'est ainsi que Colin Edwards, de retour d'une course en Asie, se réveilla un jour très tôt chez lui au Texas. N'ayant rien de particulier à faire alors que le jour n'était même pas levé, il surfa sur le web sans but précis. Après quelques minutes, il commença à consulter un site de vente d'occasion, par simple curiosité.
 
"Et c'est ainsi que vingt minutes plus tard j'étais l'heureux propriétaire d'un Bobcat !" raconte Colin, tout content.
 
 
Allez, pour se faire plaisir, la course que beaucoup estiment comme la plus belle de toute l'histoire du championnat du monde Superbike : la finale 2002 à Imola avec Troy Bayliss (Ducati 998 F 02) contre Colin Edwards (Honda VTR 1000 SP2).

 
Photo : Colin conduisant le Bobcat (© Texas Tornado Boot Camp)