Checa : ''Ce sera Ducati Althea… mais quel week-end compliqué !''
Checa : ''Ce sera Ducati Althea… mais quel week-end compliqué !'' Devant l'imbroglio de la situation de Carlos Checa, il n'y avait plus qu'une solution : demander à l'intéressé lui-même. Alors Carlos, tu roules pour qui finalement l'année prochaine ?

"Pour Ducati car mon manager a enfin réussi à se mettre d'accord avec eux. Hier soir (samedi), c'était bon avec BMW Italie. Puis aujourd'hui (dimanche), entre les deux manches, Ducati a fait une nouvelle proposition et mon manager a poursuivi la discussion avec eux.

D'où vient la complexité de la situation ?

"Mon manager s'est d'abord mis d'accord avec Effenbert Liberty Racing. Mais c'est moi qui ait mis fin aux négociations car, tant qu'à rouler sur Ducati, je préfère le faire dans mon team actuel. Ensuite, comme aucune offre intéressante ne venait de Ducati, la solution BMW Italie semblait la meilleure. Finalement la proposition de Ducati d'aujourd'ui a été satisfaisante.

Tu as obtenu ce que tu voulais ?

"Plus ou moins. Je peux te dire que ça a été un week-end vraiment compliqué. Il fallait que je me concentre sur la course, mais je devais aussi me tenir au courant des négociations et donner mon avis au fur et à mesure qu'elles avançaient dès que je descendais de la moto. Quel week-end difficile…"

Ernesto Marinelli, responsable SBK Ducati, nous donne la version de la firme italienne : "En fait, nous discutons depuis très longtemps et les négociations ont toujours continué jusqu'à aujourd'hui. Elles n'ont jamais cessé. Ça a pris énormément de temps car il y avait de très nombreux points de désaccord. Dans ces conditions, rédiger un contrat acceptable par les deux parties n'est pas facile. Finalement Ducati a décidé de faire un gros effort pour conserver Carlos. C'est bien pour lui comme pour nous."

Enfin, la question qui tue : Carlos, c'est signé ? "-Non, pas encore."

Photo © PSP Stan Perec