Championnat de France Superbike au Mans
NationalChampionnat de France Superbike au Mans Le mois de septembre est synonyme pour des millions de personnes de rentrée. Le Championnat de France Superbike ne fait pas exception et c’est sur le célèbre circuit Bugatti au Mans que les pilotes ont répondu à l’invitation de l’ACO pour effectuer cette rentrée. Les Supersport se positionnent sur la grille de départ pour leur première manche. Si Olivier Four rate complètement son départ, Kévin Denis et Julien Enjolras s’extraient comme des balles pour être en bagarre avec David Nivière et Grégory Leblanc pour la prise de commandes de la course. Enjolras passe le premier tour en tête devant Nivière, Leblanc et Perret (Kawasaki, DPMS). Nivière le dépasse au tour suivant tandis que Leblanc attend un tour de plus pour faire la même chose. Dans le 4ème tour, un souci mécanique contraint Enjolras à rentrer au stand et à abandonner alors qu’il occupait encore la 3ème place.

Parti prudemment, Mathieu Gines rejoint le duo de tête dans le 5ème tour. La remontée d’Olivier Four est plus lente puisqu’il prend la 5ème place dans le 10ème tour, juste derrière Frédéric Moreira.

Nivière et Leblanc se rendre coup pour coup et changent régulièrement de leader. Au 11ème tour, Gines est dans la bagarre de tête et s’intercale entre Nivière et Leblanc. Les écarts sont très faibles mais Nivière résiste bien et remporte sa première victoire (dans la catégorie) avec 95 millièmes d’avance sur Gines. Olivier Four limite la casse avec une 4ème place derrière Leblanc.

En Superbike, c’est Freddy Foray qui réalise le meilleur départ. Avant la fin du premier tour, Vincent Philippe prend vite les rennes devant Kenny Foray, son frère Freddy et Emeric Jonchière. Sébastien Gimbert s’est loupé au départ et pointe 6ème à l’issue du premier tour.
Philippe imprègne le rythme avec les frères jumeaux à ses trousses et un Sébastien Gimbert qui signe le meilleur temps en course dans le 6ème tour en recollant à la tête.

Le dépassement de Kenny Foray le place à 3,3 secondes de Philippe. Freddy Foray est en embuscade sur son coéquipier, à 3 dixièmes. Chaque tour qui passe voit l’écart Philippe / Gimbert se creuser de 1 dixième par tour.
Au 13ème tour, la direction de course prend la décision d’arrêter la course à cause d’un concurrent qui a cassé son moteur et qui à répandu de l’huile dans un virage, en pleine trajectoire.

Philippe remporte donc la course devant Freddy Foray et Sébastien Gimbert, et reprend ainsi 9 points au championnat.

Sans enjeu final, Stéphane Molinier est assuré du titre en Top Twin. A l’image de sa saison 2009, il fait une course parfaite avec le meilleur départ, le meilleur temps en course et une course sans l’ombre d’une concurrence qui débouche sur la victoire.
Derrière, Sam Matthews confirme sa bonne forme en s’emparant dès le début de la course de la seconde place et en la conservant durant toute la course. Même scénario pour la 3ème place avec Ludovic Loeul.

Après la traditionnelle visite des stands et les baptêmes de piste gagnés par le public au Jeu Beuchat / Moto Journal, la course des 600 Pirelli va pouvoir partir. Florian Marino et Nelson Major prennent un bon départ tandis que Nans Chevaux le rate et pointe seulement à la 7ème place. Bon départ aussi pour Stéphane Egea qui revient vite au contact des deux premiers et se mêle à une belle bagarre. Les 3 garçons s’en donnent à cœur joie et n’arrêtent pas de se dépasser, parfois même avec des contacts, mais sans que cela ne porte de conséquence dramatique.

Nans Chevaux remonte petit à petit et, à 3 tours de l’arrivée, Stéphane Egea chute et repart très loin derrière, puis abandonne.
Devant la victoire se joue entre Major et Marino. Dans l’ultime virage, Marino tente un attaque suicide qui ne passe pas. Il chute et laisse la victoire à Nelson Major. Randy Pagaud et Clive Rambure complète le podium de cette course folle.
Avec sa 6ème place Nans Chevaux a suffisamment de points pour être titré avant la fin de la saison.

Changement de décors avec la finale du mondial Superside. Avec une avance de 14 points, les frères Birchall doivent assurer leur course pour être Champion du Monde.

Paivarinta / Hanni effectuent un bon départ devant les frères Birchall et les frères Reeves. La pression est forte et les Reeves doublent les Birchall. Les deux teams anglais se rendent coup pour coup tandis que les Finlandais s’échappent vers une victoire certaine.
Un temps 9ème, Ducouret / Herman remontent vers la 7ème place pendant un long moment et bénéficient à 2 tours de l’arrivée de l’abandon des frères Reeves pour prendre la 6ème place.

Malgré leur victoire, le tandem Paivarinta / Hanni sont vice-champions du Monde alors que la couronne mondiale revient à la paire Birchall.

Seconde manche Supersport et encore un départ raté pour Olivier Four et un bon départ pour David Nivière et Grégory Leblanc. Bien parti aussi, Anthony Loiseau porte rapidement une attaque gagnante sur Leblanc.
Gines a bien raté son départ et pointe 11ème à l’issue du premier tour. Devant, la lutte est acharnée et les attaques viennent de toutes parts entre Loiseau, Nivière, Le Blanc et Four qui les rejoint au 6ème tour.
Bien décidé à reprendre de gros points au championnat, Four fait le forcing et prend les commandes à Loiseau. Dans l’avant dernier tour, Loiseau repasse mais reperd la tête quelques virages plus loin avant de refaire une attaque décisive qui va lui permettre d’empocher la victoire.

David Nivière clôture son excellent week-end avec un nouveau podium tandis que Le Blanc échoue au pied du podium.
Au classement général, Ginès repart de la Sarthe avec 17 points d’avance sur Four et 58 points sur Leblanc. Le titre se jouera à Albi où 50 points seront encore à distribuer.

Coup du sort en 125cc où pendant le tour de chauffe, une fuite d’huile sur sa machine va provoquer la chute du pôleman Steven Le Coquen. Avec une épaule abîmée, il ne peut pas prendre le départ.

Sans trop de surprise, Louis Rossi prend les commandes de la course et effectue une belle prestation avec une course en cavalier seul et le meilleur tour en course à la clé. Pour l’anecdote, c’est sa première victoire en vitesse moto.
Derrière, Cyril Carrillo ne peut suivre le rythme mais fait néanmoins une belle course qui va lui permettre de s’assurer le titre de champion de France à l’issue de la course.

Pour la 3ème marche du podium, on assiste à une belle bagarre entre Richard De Tournay, Ornella Ongaro et Jimmy Petit. Avec plusieurs dépassements à chaque tour, les 3 pilotes sont roues dans roues jusqu’à l’arrivée où l’écart est de 162 millièmes. En effet, dans le dernier tour, Ongaro double De Tournay et Petit dans les tous derniers mètres et s’offre une place sur le podium.
Au classement général, Carrillo est titré devant Ongaro (96 points) et Grégory Di Carlo (67 points) meilleur représentant du Challenge de l’avenir FFM.

Seconde manche pour les Superbike. Bon départ pour tout le monde et plus particulièrement pour les frères Foray qui virent en tête au premier virage avec un avantage pour Freddy. Gimbert est juste derrière eux et juste devant Philippe et Thomas Métro (Ducati, TMVR).
Kenny passe devant mais doit laisser la place au tour suivant à Sébastien Gimbert. Le rythme est très élevé (1:39) et la lutte entre les deux Suzuki, la Kawasaki et la Yamaha s’annonce Dantesque.

Au 3ème tour, gros souci de fumée sur la moto de Giabbani qui est contraint par la direction de course a abandonner. Deux tours après, c’est au tour de son coéquipier, Kenny Foray, alors qu’il est second, de devoir rentrer au stand pour le même problème.
Gimbert maintient le rythme en tête et Vincent Philippe s’élance à sa poursuite avec dans sa roue, son coéquipier Freddy. Au fil des tours, Gimbert creuse l’écart et laisse Philippe et Foray s’expliquer ensemble. Au 10ème tour, Foray passe devant et résiste à la pression de Philippe. Dans le dernier tour, au moment de dépasser des attardés, Vincent Philippe profite d’une ouverture pour passer deuxième.

Avec cette victoire, Gimbert reste leader du classement provisoire avec 195 points devant Vincent Philippe qui compte 181 points soit 14 unités de retard. Freddy Foray prend la 3ème place au détriment de Guillaume Dietrich avec 124 points.

Pour finir cette belle journée très ensoleillée, la seconde manche des Top Twin. Stéphane Molinier maintient sa main mise sur cette compétition annexe en remportant une nouvelle course et en se dirigeant vers un petit chelem (une seconde place et 11 victoires sur 12 possibles).

Derrière, les bagarres ont bien lieu et c’est une nouvelle seconde place pour Sam Mattews qui confirme sa place de 3ème au classement provisoire.

Didier Dalet prend le meilleur sur Pierre Solari et Ghislain Borrellly pour monter sur le podium.

Au classement provisoire, malgré son absence, Thierry Mulot reste second avec seulement deux points d’avance sur Sam Matthews.

Prochaine épreuve, la finale à Albi les 17 & 18 octobre prochains.

Le Service Communication FFM