CDF Promosport à Nogaro : spectacle à tous les étages
PromoCDF Promosport à Nogaro : spectacle à tous les étages Pour leur 3ème rendez-vous de l’année, les Coupes de France Promosport font étape dans le Gers sur le circuit Paul Armagnac de Nogaro. Concoctée par l’ASM Armagnac Bigorre, cette épreuve a fait le plein d’engagés qui se sont régalés sur le tracé gersois. Côté météo, les essais libres du vendredi ont eu lieu dans la chaleur et sous le soleil, les qualifications et les demi-finales toujours dans la chaleur mais avec un ciel nuageux qui a rendu l’air très lourd et enfin, dimanche entre pluie et temps couvert, certains pilotes ont ainsi pu tester leurs pneus pluie Dunlop.
 
Les essais chronométrés
Les essais débutent avec la catégorie Promo 500 Cup sous un ciel nuageux et des températures déjà bien chaudes. Patrice Di Gregorio assomme la concurrence en bouclant son tour le plus rapide en 1:42.037 soit 1.637 seconde plus rapide que Martin Naussac. Jérôme Hazart prend la 3ème place devant Julien Gillet.
 
Dans la 1ère série 600 Promo, Kevin Longearet (Yamaha) occupe le haut de la feuille dès les premiers tours et y reste avec un temps en 1:34.109. Julien Lopez (Triumph) crée la surprise en étant le second pilote sous la barre des 1:35. Alexandre Mottet (Kawasaki), Jannis Van Der Slikke (Triumph) Franck Meyer (Yamaha) et 3 autres pilotes sont en 1:35 soit à plus d’une seconde du plus rapide.
En seconde série, les meilleurs temps sont nettement supérieurs à la 1ère série puisque Patrick Mageot (Yamaha) et Quentin Levrier (Suzuki) sont en 1:33.85 et ne sont séparés que de 1 minuscule millième. Derrière, ils sont 7 à rouler en 1:34 avec en fer de lance Romain Maitre (Yamaha) et Benjamin Belloeuvre (Kawasaki).
Au cumul des séries, on retrouve Mageot, Levrier et Longearet devant Maitre, Belloeuvre et Lopez.
 
Les Promo 1000 prennent la suite avec en 1ère série la présence de Mathias Chabany dont c’est le retour à la compétition après son accident lors de la manche des 600 de Ledenon 2010. Si Nicolas Salchaud (Kawasaki) signe le meilleur temps en 1:32.735, Chabany impressionne au guidon de sa Kawasaki en roulant en 1:32.846. Derrière eux, on retrouve les habitués du championnat avec Cyril De Laville (Kawasaki) et Peter Polesso (MV Agusta).
Dans la seconde série, c’est Xavier Deletrez (Kawasaki) le plus rapide en 1:32.772. Il devance un local de l’étape, Axel Aynie (Kawasaki). Fernand Dos Santos (Suzuki), Sébastien Gerard (Honda) et Mathieu Charpin (Yamaha) complètent le top 5 dans un mouchoir de poche de 17 millièmes.
Au cumul des séries, Salchaud est le plus rapide devant Deletrez, Chabany, De Laville et Ayne.
 
Dernière catégorie à évoluer ce matin, les Promo Découverte. Pour rappel, cette catégorie est ouverte aux débutants avec des machines allant de 600cc à 1000cc sans obligation autre que de rouler avec le partenaire pneumatique Dunlop et d’avoir sa machine en conformité en terme de sécurité et de niveau sonore. A l’issue de ces essais, la première moitié des pilotes va dans le groupe A et l’autre moitié dans le groupe B. Chaque groupe de niveau ainsi formé effectue deux finales dans le week-end.
En 1ère série, Alexandre Hyla (Suzuki) est le plus rapide devant Kalide Boulahcen (Kawasaki), Thomas Albagnac (Suzuki) et Arnaud Bourgeois (Honda).
Dans la seconde série, les pilotes sont globalement plus rapides à l’image de Kévin Combes (Yamaha), Hervé Caussat (Suzuki) et Vincent Ramade (Kawasaki) qui font bien mieux de plus d’une seconde. En fait, ramenée à l’ensemble du groupe, o n s’aperçoit que la 1ère série était plus homogène et la seconde a des pilotes plus rapides mais aussi des plus lents.
Au cumul des séries, on retrouve en proportion à peut prêt moitié-moitié des séries. Dans le Groupe A, c’est donc Kevin  Combes qui partira en pole position devant Hervé Caussat et Vincent Ramade. Dans le groupe B, c’est Sébastien Vernhes (Triumph) qui a la pole devant les frères Chatelain : Benoit (Kawasaki) et Frédéric (Ducati).
 
Après une pause déjeuner bien méritée, les 125cc prennent la piste pour une séance d’essais libres. En effet, c’est la seule catégorie à avoir une séance d’essais libres le samedi puisque cette catégorie est majoritairement peuplée de collégiens et que la FFM ne voulait pas les inciter à manquer la journée d’école du vendredi pour venir aux essais libres.
 
Les demi-finales
La première ½ finale oppose les Promo 1000. Nicolas Salchaud prend tout de suite les commandes malgré la présence de Mathias Chabany dans ses roues. Pendant 7 tours, Chabany s’accroche au rythme infernal de Salchaud. Au 7ème tour, il a mis 2,3 secondes au 3ème, Yannick Pierre (Kawasaki). Voyant qu’il était plus raisonnable d’assurer sa place, Chabany déroule jusqu’à l’arrivée qui est franchie en premier par Salchaud. Yannick Pierre gère bien sa course, esseulé à la 3ème place il partira demain de la 2ème ligne.
Dans la seconde demi-finale, c’est Xavier Deletrez qui mène la danse après avoir fait un bon départ. Cyril De Laville lui emboite le pas sans jamais être en mesure de pouvoir vraiment inquiéter le pilote nordiste. Deletrez ne fait pas d’erreur et remporte sa demi-finale et les 5 points associés. Si i l y a eu bagarre a deux pour la victoire ; la bagarre pour l’accès à la 3ème marche du podium a été intéressante entre Mathieu Charpin, Peter Polesso, Julien Pilot et Fernand Dos Santos. Au 8ème tour, Dos Santos chute, Pilot prend la tête du groupe devant Charpin et Polesso. Pilot creuse un petit écart durant le dernier tiers de course et Polesso trouve la faille sur Charpin. A l’arrivée, c’est Pilot qui marque le point de la 3ème place.
Pour la finale de demain, Salchaud, Deletrez et Chabany partiront de la 1ère ligne.
 
En 600 Promo, Kevin Longearet prend le meilleur départ et emmène dans sa roue Patrick Mageot et Thomas Houbert (Yamaha) mais ce dernier part à la faute dans le 2ème tour. Longearet résiste pendant 3 tours à Mageot qui trouve l’ouverture et passe en tête. Inexorablement, dixième par dixième Mageot s ‘échappe vers la victoire. Longearet reste régulier mais ne parvient pas à faire mieux que second. Le rythme plus élevé des deux premiers a creusé un écart conséquent sur les poursuivants de plus de 10 secondes dès la mi-course. Julien Diguet profite de la chute de Benjamin Belloeuvre au second tour pour prendre les commandes de ce groupe. Derrière lui, Franck Meyer, Cyril guignard et Jannis Van Der Slikke aimeraient bien prendre sa place. Jusqu’à l’arrivée, Diguet maintient le cap et gagne le point de la 3ème place. Van Der Slikke prend la 4ème place devant Meyer, alor s que Guignard part à la faute.
Dans la 2ème demi-finale, Quentin Levrier effectue le meilleur départ  devant Maxime Gucciardi et Alexandre Mottet. Romain Maitre est en embuscade et attaque. A chaque tour il gagne une place pour se retrouver second derrière Levrier. Le pilote Suzuki résiste jusqu’au 6ème tour. Aux commandes, Maitre tente de s’échapper mais Levrier reste menaçant. Au 10ème tour, Levrier a disparu des écrans et devra passer par la consolante pour participer à la finale de demain. Maitre n’a plus qu’à gérer sa fin de course. Derrière, entre Mottet, Gucciardi, Samuel Berthome, Julien Lopez et Samuel Camier la lutte est rude pour monter sur le podium. Au 8ème tour, Gucciardi prend les commandes du groupe au détriment de Mottet qui réplique 3 tours plus tard. Dans le dernier tour, Mottet se rate et se retrouve dernier du groupe tandis que Berthome double Gucciardi. Avec la chute de Levrier, Berth ome et Gucciardi accèdent aux points de la demi-finale.
Pour la finale de demain, Patrick Mageot partira en pole devant Romain Maitre et Kevin Longearet.
 
Les finales
La première finale du week-end est pour les Promo 500 Cup. Martin Naussac, un des nombreux pilotes locaux, prend le meilleur départ devant Jérôme Hazart et Patrice Di Gregorio. Au bout de la ligne droite de l’aviation, Di Gregorio double ses deux concurrents sur un freinage très appuyé, prend les commandes de la course et oublie ses adversaires. Très à l’aise, le sociétaire de l’ASM Armagnac Bigorre enchaine les tours rapide et creuse un écart conséquent sur Naussac qui doit conjuguer ses efforts avec les attaques de Hazart et de Johan Wang Chang. Hors de portée, Di Gregorio remporte la manche tandis que Naussac a réussi a creuser un petit écart de 2 secondes. Derrière lui , entre Hazart et Wang Chang, c’est serré et c’est Hazart qui franchit la ligne d’arrivée en 3ème position.
 
La journée se termine avec les essais chronométrés des 125 Pré GP / 125 Promo sous un ciel étouffant et menaçant. Dominateur depuis le début de la saison, Corentin Brenon doit se contenter de la 2ème place face à Martin Renaudin qui est le seul à descendre sous la barre des 1:46. Pierre Langlois, Jules Cazeaux, Laurent Chabal et Romain Mansat se tiennent en une demie seconde et forment les deux premières lignes de la grille de départ de demain. Côté 125 Promo, c’est une nouvelle fois Félix Peron qui signe le meilleur temps devant Léo Meunier et Jérémy Pierron.
 
Le dimanche matin, le paddock se réveille avec une petite pluie fine qui a bien détrempée le tracé Gersois.
 
Les 125 Pré GP ouvrent le bal des finales du dimanche. Dans le tour de chauffe, Romain Mansat se fait piéger et chute. Il parvient à rentrer aux stands, à réparer et à repartir en queue de peloton perdant tout le bénéfice de sa qualification en 2ème ligne. Martin Renaudin prend le meilleur départ avec dans sa roue Pierre Langlois et Corentin Brenon. Parti de la 2ème linge, Laurent Chabal passe en tête avant la fin du 1er tour. Pendant ce temps, Mansat a fait un super départ et pointe 12ème à l’issue de ce premier tour. Renaudin réplique au tour suivant. Le duo de tête creuse l’écart sur Brenon qui a lui même distancé Jules Cazeaux. Mansart poursuit sa remontée et est 7ème à la mi-course. Durant le 7ème tour, c’est le coup de théâtre avec la chute de Chabal. Sans gravité, il remonte sur la moto et repart à la 7ème plac e. Dans les deux derniers tours, L’écart entre les 3 premiers se réduit et c’est Mansart qui complète le podium après Renaudin et Brenon.
 
Petite frayeur au départ du groupe B des Promo Découverte avec Sébastien Vernhes qui calle au moment de l’allumage des feux verts. Il lève la main, se fait doubler par l’ensemble du plateau (il était en pole) et parvient à redémarrer sa machine. Il est loin derrière et entame une remontée héroïque. Pendant ce temps là, les frères Chatelain ont pris les commandes de la course mais Frédéric part à la faute juste avant la ligne de chronométrage. Son frère Benoit reste concentré et hérite de la tête. Il creuse l’écart face à des poursuivants menés d’abord par Bodnarczuk (Honda) puis, au 3ème tour par Richard Meynier (Honda) et enfin, au 6ème tour par Maxime Vejux (Yamaha). La remontée de Vernhes est impressionnante et à tous les tours il améliore le meilleur tour en course. Au 7ème tour, il passe 3ème et devra se contenter de cette p lace après une petite frayeur. Le tiercé d’arrivée est donc Chatelain, Vejux et Vernhes.
 
La piste est toujours humide pour le départ du groupe A des Promo Découverte. Le poleman Kévin Combes rate complètement son départ  et recule de 24 places. Alexandre Hyla et Romain Fourcade prennent les rênes. Ils sont rejoints par Vincent Ramade et sont groupés jusqu’à la mi-course. Fourcade creuse un petit écart et peut assurer dans les derniers tours et ne pas prendre de risques inutiles. Ramade et Hyla sont groupés et opèrent à de nombreux dépassements. A l’arrivée, la victoire est nette pour Fourcade qui devance Hyla et Ramade. Combes n’a pas su s’adapter aux conditions climatiques et reste hors des points.
 
Les consolantes et leurs favoris  finissent la matinée sans mauvaise surprise.
 
Après la pause déjeuner, la piste a eu le temps de sécher et le départ de la finale des 500 Promo Cup, peut être donné sur une piste complètement sèche. Une nouvelle fois le meilleur départ est à attribuer à Martin Naussac juste devant Patrice Di Gregorio qui prend les rênes de la course avant même la fin du premier tour. Parti de la seconde ligne, Johan Wang Chang se positionne dans sa roue avec Jérôme Hazart. Comme la veille, Di Gregorio se détache et part pour une course en solitaire. Hazart passe au 2ème tour puis se fait repasser par Wang Chang qui produit son effort et parvient à s’écarter du groupe de 6 en bagarre pour le podium. Dans ce groupe, les dépassements sont de toutes beautés. A certains passages, ils se présentent quasiment sur la même ligne pour franchir la ligne de chrono. Hazart, Naussac mais aussi Nicolas Folmard et Arnaud Dejean se retrouvent à un moment en tête de ce groupe. Dans une ultime manœuvre, Arnaud Dejean s’impose sur le podium derrière Di Gregorio et Wang Chang.
Au classement provisoire, grâce à son doublé, Di Gregorio prend la tête devant Hazart (-21pts) et Pénicaud (-42pts).
 
Malheureusement pour eux, les 125 Pré GP voient leur départ prendre du retard à cause d’une grosse averse de pluie. En effet, les pneus pluie devenant obligatoires, un petit temps supplémentaire a été accordé afin de permettre aux concurrents de chausser leurs pneus pluie Dunlop. Le départ est donc donné quelques minutes plus tard avec tout de suite en action, Martin Renaudin, Valentin Grimoux et Corentin Brenon. Renaudin creuse l’écart rapidement mais Grimoux ne s’en laisse pas compter et recolle au 3ème tour. Brenon n’a pas pu les suivre et doit maintenir les attaques de Romain Mansart. Jusqu’au 7ème tour, Renaudin résiste bien mais Valentin Grimoux trouve la faille et se positionne en tête au tour 7 pour 8 millièmes. Les 3 derniers tours permettent à Grimoux de s’assurer la victoire face à Renaudin. Derrière, Brenon s’est débarrassé de Mansart et monte sur son 6èm e podium consécutif.
En Promo 125, Félix Peron réalise une belle performance sur le mouillé avec la 7ème place au général et la victoire dans sa catégorie. Léo Meunier termine 2ème et réalise ainsi son 6ème podium également. Maxime Hertzberg monte sur la 3ème marche du podium.
Au classement provisoire Pré GP, Brenon est le leader incontesté avec 136 points devant Renaudin qui possède 105 points et Laurent Chabal qui se fait un peu décrocher à cause de son résultat blanc de la seconde manche (71 points).
En 125 Promo, c’est Léo Meunier qui mène les débats devant Félix Peron et Jérémy Pierron.
 
Même si il ne pleut plus depuis un petit moment, la piste est encore bien mouillée pour le départ des 600 Promo. Kevin Longearet fait une très bonne entame de course avec dans sa roue Samuel Berthome, Romain Maitre et Patrick Mageot. Les premiers tours sont extrêmement serrés et les attaques pleuvent de toutes parts. Au 5ème tour, Samuel Camier prend les commandes tandis que Longearet rétrograde à la 4ème place et que Berthome chute. Ils sont encore 7 en bagarre pour la victoire. Parmi eux, il y a Jannis Van Der Slikke, un pilote issu de la Promo Découverte, qui se place virtuellement sur le podium avant de partir à la faute dans le 9ème tour. Mageot commence à prendre l’avantage et se met à l’abri en creusant un petit trou de plus d’une seconde sur Camier. Ce dernier est sous la menace de 3 pilotes différents sur les 3 derniers tours : Longearet, Mottet et Maitre. Dans un e ultime tentative, Mottet chute et repart hors des points. Maitre s’impose sur le fil face à Julien Lopez 4ème à seulement 2 millièmes alors que le 5ème, Longearet, suit à 9 centièmes.
Au classement provisoire, la mésaventure de Mottet lui coute chère. Avec son résultat blanc, il perd 2 places face à Maitre (67 pts) et Longearet (49 pts).
 
Même si la piste est encore déclarée « Wet » pour le départ des 1000 Promo, c’est bien avec des pneus Dunlop « sec » que les concurrents prennent le départ tant les traces d’humidité restant sur le circuit ne sont pas gênantes. Julien Pilot prend un très bon départ et boucle le premier tour en tête devant Nicolas Salchaud, Mathieu Charpin et Nicolas Guichette Debord. Au 3ème tour, Guichette Debord passé 3ème part à la faute et laisse la place à Xavier Deletrez et Cyril De Laville. Le quatuor de tête ainsi formé va se détacher du duo Mathias Chabany / Peter Polesso. A la mi-course, ils se tiennent en 7 dixièmes et ont collé presque 3 secondes au 5ème Polesso. Il faut attendre le 12ème tour pour voir De Laville perdre un peu de terrain. Salchaud n’est pas à l’abri jusqu’à la ligne d’arrivée qu’il franchit 0.853 seconde avant Pilot qui a ré sister jusqu’au bout à Deletrez qui échoue pour 1 centième de seconde.
Au classement provisoire, Salchaud fait le carton plein avec 90 points sur 90 possibles. Deletrez confirme sa place de dauphin avec 55 points devant Peter Polesso et ses 41 points.
 
Comme pour les 1000, le groupe B des Promo Découverte bénéficie d’une piste aux trajectoires complètement sèches. Frédéric Chatelain effectue le meilleur départ juste devant son frère Benoit. Sébastien Vernhes rate encore son départ malgré sa pole position même si ce coup ci, c’est moins catastrophique que ce matin (-8 places).Maxime Vejux prend le commandement dans le 2ème tour et va creuser l’écart rapidement. En bagarre avec Patrick Joud, Chatelain doit s’incliner une première fois au 6ème tour et une seconde fois face à Geoffrey Pretot dans le dernier tour. Bien remonter, Sébastien Vernhes finit à la 5ème place. Pour leur premier week-end de course, les Promo Découverte ont eu la version large de la découverte avec une course en pneus pluie et une course en pneus sec.
Au classement de la journée, Maxime Vejux l’emporte sur Patrick Joud, Benoit Chatelain et Sébastien Vernhes soit trois sociétaires de l’ASM Armagnac Bigorre dans le top 4.
 
La dernière finale de la journée est pour le groupe A des Promo Découverte. Vincent Ramade effectue le meilleur départ et boucle le premier tour en tête. Hervé Caussat lui prend les commandes au tour suivant en emmenant avec lui Romain Fourcade. Ramade tente de rester dans leur sillage sans succès jusqu’au 9ème tour où, en compagnie de Kevin Combes, la jonction est faite. La bataille finale à quatre est superbe et c’est Vincent Ramade qui tire son épingle du jeu face à Caussat, Combes et Fourcade.
Au classement de la journée, la régularité paie et donne Ramade, Fourcade et Caussat.
 
Le prochain rendez-vous des Coupes de France Promosport aura lieu les 23 et 24 juin prochains sur le circuit de Pau-Arnos (64).
 
Le Service Communication de la FFM