CDF Promosport à Croix en Ternois : Salchaud confirme en 1000
NationalCDF Promosport à Croix en Ternois : Salchaud confirme en 1000 Pour leur second rendez-vous de la saison, les Coupes de France Promosport ont posé leurs valises dans le Nord sur le circuit de Croix en Ternois (62). L’ASM Croix en Ternois a convié le soleil et les pilotes et tous ont répondu présents. Malgré des températures un peu fraiches le matin, l’été était de la partie et a permis aux nombreux spectateurs (près de 5 600) de profiter d’un beau spectacle.  Les Finales
C’est sous un beau soleil et un ciel bien dégagé que débute la journée de dimanche consacrée aux finales.
 
Le groupe B des Promo Découverte ouvre le bal. François Zanetti (Yamaha) réussit le mieux l’exercice difficile que représente un premier départ dans une course moto. Il est collé par Julien Ben Sadoun. Ensemble, ils vont faire un festival pendant le premier tiers de course. Olivier Schwach-Burkard (Kawasaki) double Ben Sadoun à ce moment là tandis que Taiwo Olanrewaju (BMW) reste menaçant. A la mi-Course Ben Sadoun perd une place au profit de Olanrewaju qui se rapproche de Schwach-Burkard. Il trouve l’ouverture dans le 14ème tour. Zanetti est toujours en tête mais avec une avance qui ne permet pas de se relâcher (moins de 2 secondes). Zanetti gère bien et remporte la course devant Olanrewaju et Schwach-Burkard.
 
Dans le Groupe A des Promo Découverte, Vincent Ramade met à profit sa pole positon pour sortir en tête du premier virage. En tête durant les 7 premiers tours devant Boulahcen et Tabbone, Ramade part à la faute et ne peut pas repartir. Boulahcen aux commandes, il creuse l’écart. Au 11ème tour Micolau prend la seconde position. Six tours après, Tabbone est sorti du podium par Julien Ricordel (Kawasaki). Les positions se figent et donnent donc à l’arrivée Boulahcen, Micolau et Ricordel.
 
Le départ de la 125 Pré GP va être perturbé par la panne du leader Corentin Brenon. Le temps de réparer l’antiparasite récalcitrant et le jeune pilote des Deux Sèvres est contraint de partir dernier. Martin Renaudin prend le meilleur départ mais c’est Pierre Langlois qui boucle le 1er tour en tête. Brenon gagne 3 places dans ce premier tour puis 4 places dans le second puis 4 autres dans le tour suivant. Devant, Langlois et Renaudin ne se font pas de cadeau. Dans le 6ème tour, Brenon est remonté 4ème à presque 5 secondes de la tête. Karl Croix résiste un temps mais Brenon est sur une lancée infernale et lui prend sa place le tour suivant. Au 9ème tour Brenon recolle le duo de tête qui continue de se disputer les commandes de la course. Deux tours plus tard, Brenon les met d’accord et prend la tête. Dans le 14ème tour, alors qu’il est en bagarre p our monter sur le podium, Karl Croix chute et entraine l’arrêt de la course et voit la victoire improbable de Brenon devant Renaudin et Langlois. Côté 125 Promo, Léo Meunier fait les 12 premiers tours en tête de cette catégorie aux motos moins performantes que les Pré GP. Dans le 13ème tour, Félix Peron qui était jusqu’ à présent en embuscade gagne 4 places. Avec l’arrêt prématuré de la course, Peron prend ainsi la plus haute marche du podium devant Meunier et Chevallereau.
 
La matinée se termine avec les consolantes et les repêchages de Polesso en 1000 et de Gucciardi en 600. Les spectateurs sont bien présents et la pause déjeuner est l’occasion pour tout le monde de manger une petite frite, la spécialité locale.
 
L’après-midi, les 125 Pré GP reviennent sur la grille de départ pour leur seconde finale. Pas de souci ce coup ci et le départ peut être donné normalement. Renaudin réussit une nouvelle fois le meilleur départ. Derrière, Langlois et Brenon sont bien présents pour se disputer la victoire. Au 3ème tour, Brenon double coup sur coup Langlois et Renaudin. Sur une autre planète, Brenon tue le suspense et colle plus de 11 secondes au second (Renaudin) à l’issue des 20 tours. Langlois complète le podium après avoir été esseulé. En 125 Promo, Félix Peron et Léo Meunier se livre à une belle bagarre. En lutte pour la 10ème place au général, Ils échangent plusieurs fois de position jusqu’au 13ème tour où Peron part à la faute et offre sur un plateau la victoire à son adversaire. Derrière, Bastien Chevallereau monte une nouvelle fois sur le podium tandis que Jeremy Pierron y accède pour la 3ème fois de la saison. Jean-Felix Bazelin, le responsable Europe de Dunlop Motorsport était présent ce week-end et en a profité pour leur remettre leurs coupes.
Au classement provisoire 125 PréGP, Brenon signe le carton plein avec 100 points sur 100 possibles. Il devance Chabal, le plus régulier, et Renaudin.
Léo Meunier consolide sa lace de leader devant Pierron et Chevallereau.
 
Les températures poursuivent leur ascension pour la finale des Promo 500 Cup. Patrice Di Gregorio s’élance en tête devant Olivier Gret et Kevin Rambure. Gret prend le commandement au second tour mais doit le rendre à Di Gregorio au tour suivant et doit conjuguer avec les véhémences de Jérôme Hazart qui, après avoir un peu raté son départ revient fort sur les avant-postes. Di Gregorio tient deux tours face à Rambure puis cède. Rambure augmente la cadence et seul Di Gregorio parvient à rester au contact. Hazart creuse le trou sur ses poursuivants et s’assure le podium. Devant, Rambure ne faiblit pas et finit par user son camarade qui lâche un peu de leste et finit 2ème.
Au classement provisoire, grâce à sa régularité, Hazart conserve la tête (64 pts) devant Di Gregorio (60 pts) et Pénicaud (50 pts).
 
Le groupe B des Promo Découverte revient pour leur ultime finale. Rémy Nicollet se place devant Julien Ben Sadoun à l’entrée du 1er virage. Taiwo Olanrewaju effectue lui aussi un bon départ et gagne 5 places pour boucler le 1er tour en 4ème position derrière Fabien Delort (Honda). Au 3ème tour, Olanrewaju prend les commandes et, malgré la bonne volonté de Schwach-Burkard, il va filer vers la victoire. Ben Sadoun a fort à faire entre les attaques menées contre le second Schwarch-Burkard et les défenses de sa position face à celles de Nicollet. A l’arrivée, Schwarch-Burkard monte sur la seconde marche du podium devant Ben Sadouin. A l’arrivée, les spectateurs ont pu profiter de la joie qui régnait parmi les concurrents de cette catégorie dédiée aux novices qui avaient tous pris énormément de plaisir.
Au Général de la journée (il n’y a pas de classem ent général cumulant l’ensemble des épreuves) Olanrewaju l’emporte devant Schwarch-Burkard et Zanetti.
 
La course des Promo 600 va être un peu perturbée. Toujours très compétitive, cette catégorie relevée est le théâtre d’affrontements parfois très très serrés, voir trop et ça ne passe pas. C’est ce qui est arrivé à 6 pilotes dans le premier virage après le bon départ de Kevin Longearet.
Un nouveau départ est donné avec Alexandre Mottet aux commandes devant Romain Maitre et Nicolas Rey (Yamaha). Au bout de 5 tours, Mottet, Maitre et Longearet sont dans un mouchoir de poche (0,7 seconde) tandis qu’un pilote chute et entraine un nouveau drapeau rouge, et un 3ème départ.
Kevin Longearet prend les choses en main et se place aux commandes. Romain Maitre reste en embuscade tandis que Samuel Camier est en observation et doit gérer les attaques de Mottet. Au 9ème tour si le duo de tête est inchangé, Mottet prend la 3ème place.
Au cumul des parties, Longearet l’emporte pour 4 dixièmes sur Maitre et pour 2,6 secondes sur Mottet.
Au classement provisoire Mottet et Maitre repartent du Nord à égalité de points (46pts). Grâce à sa victoire, Longearet remonte à la 3ème place avec 11 points de retards.
 
Le Groupe A des Promo Découverte se positionne pour leur seconde finale de la journée. Vincent Ramade prend le meilleur départ et emmène dans sa roue Kalide Boulahcen, Grégory Hecq et Christophe Micolau. Le quatuor de tête va se scinder en deux duos où les dépassements vont être nombreux et, pour des pilotes qui découvrent la compétition moto, on peut dire que le spectacle offert correspond à celui de pilotes expérimentés. Dans le 15ème tour, Boulahcen prend la tête et cherche à contenir Ramade qui reste à 0,1 seconde tour après tour. Dans le dernier tour Ramade porte l’estocade  et empoche la victoire. Derrière, Micolau doit montrer beaucoup de détermination en reprenant la 3ème place à 2 tours de la fin et en franchissant la ligne d’arrivée avant Hecq.
Au classement de la journée, Boulahcen s’impose avec 45 points face à Micolau et ses 36 points et Ramade et ses 25 points.
 
La journée se termine avec la finale des Promo 1000. Comme d’habitude, Nicolas Salchaud fait un excellent départ. Mathieu Charpin et Julien Pilot sont dans sa roue.  Au 1er tour, Salchaud est devant suivi de Charpin et de Cyril De Laville. Pilot manque à l’appel et, suite à sa chute, la course est stoppée.
Les 3 tours règlementaires n’ayant pas été effectués, on efface tout et on recommence sans le pilote Aprilia. Salchaud reprend un bon départ ainsi que Charpin qui est une nouvelle fois juste derrière lui. Ce coup-ci, c’est Deletrez, « l’enfant du pays » venu avec son fan club qui est 3ème devant De Laville. Salchaud mène la danse à un rythme d’enfer (53,8 secondes au tour). Deletrez reste très menaçant tandis que De Laville et Charpin sont à bonne distance (1,3 seconde) prêts à profiter de la moindre erreur.
Salchaud, Deletrez puis Deletrez, Salchaud et enfin Salchaud, Deletrez, les deux hommes sont restés avec un écart inférieur à la seconde durant toute la course et c’est dans le dernier tour que Salchaud réussit à passer Deletrez sur un freinage un peu plus appuyé. Derrière, Charpin a tout tenté pour accéder au podium mais De Laville ne l’a pas laissé faire et, après son résultat blanc de Ledenon marque les points de la 3ème place.
 
A noter la belle remontée de Peter Polesso, qui, partant dernier sauve les points de la 11ème place ainsi que la belle course de Grégory Ortiz qui a découvert la course via les Promo Découverte l’an dernier et finit 7ème.
Au classement provisoire, Salchaud fait le carton plein avec 60 points soit le maximum possible devant Deletrez qui accuse 26 points de retard et Polesso qui en a 30.
 
La prochaine épreuve aura lieu le 2 et 3 juin prochain sur le circuit de Nogaro (32).
 
Le Service Communication de la FFM