BSB : Haga brille, Hill crashe
BSB : Haga brille, Hill crashe Tout nouveau, tout beau, Noriyuki Haga est la coqueluche des médias du British Superbike. Les photographes et les cameramen sont attirés par le brillant Nippon, ce qui est moyennement du goût de son coéquipier Tommy Hill, délaissé par la presse alors qu'il aimerait bien qu'on se souvienne que c'est lui le champion en titre. Haga connait bien la Yamaha R1, qu'il a piloté pendant des années pour l'usine japonaise en mondial Superbike jusque fin 2008. Mais l'année d'après son départ est apparu un modèle totalement nouveau, le Cross Plane, que Ben Spies menait à la première place du mondial en 2009. En plus de cette importante différence, Haga doit aussi comme tous ses collègues du BSB s'adapter au boîtier Motec unique.
 
"Depuis que je suis monté sur cette moto, j'ai eu une bonne sensation" a dit Nitro Nori. "Au cours de cette matinée, je me suis concentré sur l'apprentissage du circuit qui était nouveau pour moi et j'ai travaillé également sur les paramètres de la cartographie. Plus tard dans l'après-midi, j'ai eu un bon feeling concernant les réglages moteur et demain je vais essayer d'autres options. Je suis très heureux et je tiens à remercier Shaun Muir et son équipe Swan Yamaha pour cette opportunité de piloter la R1."
 
Tommy Hill, un peu frustré par le manque d'attention médiatique, ouvrait les gaz pour rappeler qu'en BSB c'était lui le patron. Mais il chutait à haute vitesse, ne se faisant heureusement pas mal alors que la moto était très abimée.
 
"Nous avons eu un bon rythme dès le début des essais et les temps que nous étions en train de réaliser ont été bons, expliquait Hill. Je suis juste désolé pour l'équipe qui devra travailler dur sur la moto après l'accident d'aujourd'hui. Je suis un peu meurtri par endroit, mais sinon ça va et je suis prêt à revenir à nouveau demain."
 
Photo : Tommy Hill (© Swan Yamaha)