Bol d'Or : Le point à 10h
EnduranceBol d'Or : Le point à 10h Ce 74e Bol d'Or est décidément une véritable hécatombe ! Après une nuit riche en rebondissements, la Suzuki #2 du SERT mène la danse. Elle est la dernière des favorites encore en lice pour la victoire.
 
A 21h37, le team Kawasaki GSR annonçait l'abandon de la #11, cadre tordue, suite à la chute de Greg Leblanc à la sortie d'Estoril. Moto détruite, mais pilote quasi intact (un ongle retourné) : c'est bien là l'essentiel, même si l'événement était difficile à avaler pour les verts, qui remontaient comme des flèches vers la tête de la course.
 
A 22h12, c'était au tour du Yart de jeter l’éponge. La R1 #1 est confrontée à d’insolubles problèmes de fuite d’huile.
 
Plus cocasse, l’histoire de la Suzuki Starteam 67 : à 2h31, le pilote Laury Frémy, manifestement agacé par de multiples soucis mécaniques, décide d’aller se coucher plutôt que de continuer, contraignant son équipe à l’abandon.
 
20 minutes plus tard, le Team 18 des Sapeurs Pompiers ferme le rideau à son tour. La Suzuki GSX-R grillait les fusibles les uns après les autres, sans que les mécanos ne puissent en détecter la raison.
 
Il est 8h43 quand un nouveau bouleversement intervient en tête de la course : Grégory Junod, au guidon de la Yamaha du GMT 94, s’accroche avec un concurrent dans Estoril et chute. Le pilote peut ramener sa moto au box, dont elle sortira à la 10e place, à 23 tours du leader.
 
A 9h57, Matthieu Lagrive part à la faute au guidon de la BMW #99, qui occupait la 2e place. Il est, au moment où nous écrivons ces lignes, en train de ramener sa moto. Elle semble cette fois davantage endommagée que lors des deux petites chutes dont elle a été victime cette nuit.