Bol d'Or : La guerre des Trois
EnduranceBol d'Or : La guerre des Trois Le SERT vise la victoire et un nouveau record de distance, le SRC de rallier l'arrivée coûte que coûte et la BMW le podium à tout prix. Voilà la stratégie de course des trois machines sur le podium virtuel et provisoire du Bol.
Le SERT mène comme à son habitude une course parfaite, si ce n'est un prudent changement de selle en raison d'un fil mal placé : "ça ne posait pas vraiment de problème," explique Dominique Méliand, "mais on a préféré profiter du changement des plaquettes de frein pour changer aussi la selle. ça ne nous a quasiment pas fait perdre de temps et c'était plus prudent." A 12h08, le SERT a parcouru 715 tours. Il lui en reste donc encore 100 à boucler pour égaler son propre record de distance de 815 tours en 2009. En raison de 34 tours par heure en moyenne, et sachant qu'il reste trois heures de course, le SERT peut même battre son propre record.

Pour la Kawasaki n°11, bien installée à la seconde position, tout se passe relativement bien pour le moment, comme le confie le team manager Gilles Stafler : "Pour l'instant, hormis notre problème de fixation de selle nous sommes passés au travers des pièges de la course. Mais comme on a pu s'en rendre compte avec les déboires de nos adversaires, la chance peut très vite tourner. Julien et Grégory font un superbe travail, j'espère sincèrement qu'ils seront récompensés comme ils le doivent. Je n'oublie pas bien sûr Olivier qui lui aussi remplit parfaitement son rôle, mais sa blessure au doigt est un vrai handicap. Voilà pourquoi j'ai décidé de le ménager un peu."

A la 20e heure de course, la 99 reprenait la 3e marche du podium à la Bolliger. "Séb Gimbert et Erwan Nigon se succèdent au guidon car on veut à tout prix le podium" explique le patron du team, Michael Bartholemy. "A cause des problèmes de frein qu'on a eu, Damian Cudlin n'arrive plus à bouger la main droite." La BMW 99 a en effet rencontré quelques soucis techniques dans la nuit : l'équipe a dû changer un réservoir qui fuyait, deux fois les plaquettes de frein arrière, une chaîne abîmée par la casse du système de changement rapide de la roue arrière. Une troisième place serait une belle récompense pour cette équipe qui n'a pas eu une semaine facile et ses pilotes qui n'ont jamais baissé les bras. A noter que la BMW n°99 détient le meilleur tour en course en 1'41.177

Photo : La BMW 99 occupe la troisième position provisoire (photo : PSP Lukasz Swiderek)