Bilan des essais de la Suter-BMW, première MotoGP 1000 cm3 version 2012
Bilan des essais de la Suter-BMW, première MotoGP 1000 cm3 version 2012 La nouvelle génération des machines de MotoGP pointait le nez de son carénage cette semaine à Jerez. Malgré une météo défavorable les premier et troisième jours, la piste sèche permettait le jeudi de se faire une petite idée des capacités de la nouvelle Moto1 présentée par Eskil Suter.
En 1’44”3, son pilote essayeur Carmelo Morales réalisait un temps que l’on pouvait comparer à celui des Ducati de MotoGP actuelles : Karel Abraham en 1'41.6, Vittoriano Guareschi en 1’42.1 et Franco Battaini en 1’44.1. A titre de comparaison, le meilleur temps en Moto2 était réalisé conjointement par Julian Simon (Suter / Mapfre Aspar) et Tom Luthi (Suter / Interwetten) en 1’43.8. Les chronos des BMW Superbike n’étaient volontairement pas communiqués, pour éviter toute comparaison.

Bien sûr, il est difficile d’estimer les écarts réels entre les 4 catégories en raison de leurs équipements pneumatiques différents : Bridgestone pour les Ducati MotoGP, Michelin pour la Suter-BMW Moto1, Dunlop pour les Moto2 et Pirelli pour les BMW Superbike. 

La Suter-BMW a effectué une centaine de tours, sur le sec comme sur le mouillé. Le partenaire d’Eskil Suter dans cette aventure, l’équipe de Marc van der Straten (« Marc VDS ») dirigée par Michael Bartholémy, fournissait le moteur. Ce même team représentant BMW en endurance, on a donc une idée assez précise du groupe S 1000 RR qui équipait la Suter Moto1, assez loin en puissance d’un moteur Superbike.

Pour Damian Cudlin (70 tours / 1’45.5) : « Le potentiel est là. La légèreté est impressionnante et la maniabilité a été impeccable dés le départ. Ca ressemble à une Moto2 en plus puissant. On a commencé cette semaine à effectuer les premiers pas de ce qui sera un long voyage. »
 
Michael Bartholémy (team manager) : « Pour un premier roulage, ce test a été un succès. On a réussi à faire une centaine de tours sans rencontrer de problème. Il nous faut maintenant établir un programme de développement avec Eskil Suter et son équipe technique pour libérer le potentiel de cette moto lors des prochains essais en janvier. J’aimerais remercier notre Président, Marc van der Straten, pour son aide de la part du team. »

Photo : Damian Cudlin sur la Suter-BMW (photo Marc VDS Racing)