65 équipages au départ du 74e Bol d’Or
Endurance65 équipages au départ du 74e Bol d’Or Le Bol d’Or s’annonce comme une épreuve décisive du Championnat du Monde FIM Qtel d’Endurance. Quatre des grands prétendants au titre 2010 se tiennent aux cinq premières places du classement provisoire avec 16 points d’écart seulement alors que 35 points sont à glaner pour le vainqueur de cette course de 24 heures. La Kawasaki du Bolliger Team Switzerland est aux commandes du classement mondial grâce aux résultats réguliers enregistrés par Patric Muff, Horst Saiger et Roman Stamm sur les trois premières courses. A 10 points, le Yamaha Austria Racing Team (Igor Jerman, Steve Martin et Gwen Giabbani), sur le podium au Mans mais en retrait à Albacete et hors des points à Suzuka, n’a plus le droit à l’erreur. D’autant plus qu’il est talonné deux équipages très motivés et performants, la GSR Kawasaki victorieuse au Mans avec Julien Da Costa, Olivier Four et Gregory Leblanc et le Suzuki Endurance Racing Team vainqueur à Albacete après son abandon aux 24 Heures de Mans. Vainqueur du Bol d’Or 2009, le SERT sera au départ avec Vincent Philippe, Freddy Foray et le Japonais Daisaku Sakai mais Guillaume Dietrich, gravement blessé au Mans en avril dernier, refait son apparition en qualité de quatrième pilote. 

Ces quatre teams ne sont pas les seuls à prétendre aux 35 points de la victoire.
La Yamaha France GMT 94 Ipone, qui reste sur deux résultats blancs à Albacete et à Suzuka après sa quatrième place au Mans, vise bien sur le podium avec David Checa, Kenny Foray et Greg Junod, emprunté au RAC 41 pour remplacer Gregorio Lavilla encore convalescent après sa chute à Albacete. Il faudra aussi surveiller de près le BMP Elf 99 Racing Team qui délaisse son duo Honda-Dunlop pour se lancer dans un nouveau challenge. Le team belge de Michael Bartholemy reprend en main la BMW officielle chaussée en Michelin et aligne du même coup un trio de pilotes impressionnant, Sébastien Gimbert, Erwan Nigon et Matthieu Lagrive. Même si ce changement en cours de saison n’avantage pas le team BMP, la BMW 99 sera l’une des machines les plus performantes du plateau. 

Sur cette course de 24 heures, les challengers ne manquent pas. Le RAC 41 (Gregg Black, Olivier Depoorter et Mathieu Gines) vise le podium comme au Mans. Le team franco-italien RT Moto Virus, cinquième au Mans et à Albacete, confie sa Suzuki à Frédéric Jond, Eric Mizera, Cyril Brivet et William Grarre.
La Honda National Motos, malchanceuse au Mans mais impressionnante à Albacete, pourrait aussi être dans le peloton de tête avec Emeric Jonchière, Sébastien Scarnato et Sylvain Barrier. 

En Superstock, le Junior Team Suzuki LMS a une revanche à prendre après des 24 heures du Mans calamiteuses.
La Suzuki du Qatar Endurance Racing Team, leader de la Coupe du Monde FIM, tentera de préserver son avance sur la Yamaha X-One, vainqueur Superstock à Albacete. Il faudra surveiller aussi la Suzuki du Team Motors Events qui fut l’une des animatrices de la catégorie au Mans. 

Les premiers essais auront lieu jeudi 9 septembre sur le circuit de Nevers Magny Cours. L’épreuve accueillera aussi une manche du Championnat International FIM e-Power, réservé aux machines électriques, et une manche du Championnat du Monde FIM de Sidecar.

Communiqué et photo FIM