24H du Mans : Bilan de la première journée d'essais (jeudi) + la vidéo de la chute de Greg Leblanc
NEWS24H du Mans : Bilan de la première journée d'essais (jeudi) + la vidéo de la chute de Greg Leblanc Respectivement en tête  des premiers essais qualificatifs puis des essais de nuit, les BMW n°99 et Kawasaki n°11 sont les grandes favorites de cette 34e édition des 24H du Mans. Le GMT 94, la YART n°7 et la SERT n°1 se placent en embuscade.
En début d’après-midi, la première séance d’essais libres a eu lieu sur le circuit Bugatti. Cette session de roulage a confirmé la présence aux avant-postes des favoris. Parmi eux, le team BMW Motorrad a réalisé le meilleur temps de la séance, devançant la Yamaha du GMT 94. Cependant, cette dernière a chuté en fin de séance. Le pilote de l’équipe du SRC Kawasaki : Grégory Leblanc a également chuté, lors d’un incident mêlant deux autres concurrents (voir la vidéo ci-dessous). L’équipe du SERT termine cinquième de ces essais.

Les pilotes aux brassards bleus de chaque équipe se sont élancés pour accomplir leur qualification de la journée. Sébastien Gimbert (BMW Motorrad France 99), Julien Da Costa (SRC Kawasaki) et Anthony Delhalle (SERT) mènent la tête des chronos. David Checa (GMT 94), auteur d’une chute en fin d’essais libres, est plus en retrait. Il est à une seconde de la moto n°99 du team BMW Motorrad France.

A mi-séance, Grégory Fastre (BMW, Van Zon Boenig Motorsportschool) réalise un temps qui le place en 6ème position provisoire. C’est le premier pilote de la catégorie Superstock. Il n’est pas le seul à améliorer. Sébastien Gimbert effectue plusieurs tours chronos. Il signe un temps en 1’37’667, soit un dixième de mieux que la pole de l’année dernière. Derrière, Anthony Delhalle passe en deuxième position provisoire. Mais Julien Da Costa réattaque instantanément et signe un temps en 1’38’139. Il se replace deuxième, reléguant Delhalle en troisième position. Sébastien Gimbert quant à lui continue de diminuer son temps de référence. Il termine en leader de la séance en 1’37’519. Le Top 5 est complété par deux pilotes Yamaha : Igor Jerman (Yart) et David Checa (GMT 94).

La deuxième séance des 24 Heures Moto est celle des pilotes brassards blancs. La surprise est marquée par Steve Martin. Il réalise le deuxième temps provisoire en 1’38’508. Erwan Nigon (BMW) continue sur la lancée de Sébastien Gimbert en se hissant tout en haut de la feuille des temps. Une chute de la Suzuki n°67 à lieu à la sortie du chemin aux bœufs. Celle-ci prend feu mais Tom North, le pilote, est indemne. Devant, Erwan Nigon réalise un temps incroyable en 1’36’950. Ce chrono est historique pour les 24 Heures Moto. Steve Martin (Yamaha), Grégory Leblanc (Kawasaki) et Sakai Daisaku (Suzuki) roulent en 1’38, soit une seconde et demie moins vite qu’Erwan Nigon. Ces protagonistes terminent la séance dans cet ordre. La moto n°94 conduit par Kenny Foray est cinquième en 1:39.278. Le premier pilote Superstock est celui du Junior Team Suzuki LMS, Julien Enjolras en 1’39’746.

Mathieu Lagrive (Yamaha GMT 94) prend tout de suite le commandement de la troisième séance qualificative, brassards rouges. Il signe le meilleur temps de la séance dans les premières minutes en 1’37’834. Pour sa première participation aux 24 Heures Moto, Loris Baz (Monster Yamaha – YART) commence avec de bons résultats. Il est à une demie seconde de Mathieu Lagrive. La BMW n°99 est pilotée par l’australien Damien Cudlin et la Kawasaki n°11 par Olivier Four. Ils sont tous deux dans le top 5 provisoire. Cependant, on remarque la performance d’Ari Vos, du Van Zon Boenig en catégorie Superstock. Il se place en quatrième position et descend sous la barre des 1’39. Au final, Matthieu Lagrive devance Loris Baz, Damien Cudlin, Ari Vos et Olivier Four.

Au cumul des séances qualificatives, la S1000RR du BMW Motorrad France 99 (Sébastien Gimbert – Erwan Nigon – Damian Cudlin) s'empare de la pole position provisoire avec un temps cumulé de 1'37"564 grâce, entre autre, au temps historique d'Erwan Nigon qui devient le premier pilote d'Endurance à descendre sous la barre des 1'37 sur le circuit Bugatti. Le deuxième temps est crédité à la machine du Monster Yamaha YART (Igor Jerman – Steve Martin – Loris Baz) en 1'38"109. C'est une autre Yamaha, celle du Yamaha France GMT 94 Ipone (Matthieu Lagrive – David Checa – Kenny Foray) qui prend le troisième temps en 1'38"530. Suivent la Kawasaki n°11 (1'38"738), la Yamaha n°14 (1'39"188) et la Suzuki n°1 (1'39"342).

Du côté des Superstock, la BMW n°13 du team Van Zon Boenig Motorsportschool (Grégory Fastre – Michal Filla – Ari Vos) prend la pole position provisoire en 1'39"727 devant la Suzuki n°72 du Junior Team LMS (Cédric Tangre – Julien Enjolras – Loic Napoleone) en 1'40"409, et la Suzuki n°50 du Team Motors Events Bodyguard AMT Assurances (Vincent Bocquet – William Grarre – Emilien Humeau) en 1'40"519.

La séance d’essais de nuit est marquée par l’exercice de neutralisation de la course par les safety car. Dés la reprise de la séance, Erwan Nigon chute au guidon de la BMW Motorrad France n°99. Le tour suivant au même endroit, les motos du team des Sapeurs Pompiers et du team Normand’Urance chutent. Le drapeau rouge est alors agité et les essais interrompus pour une dizaine de minutes. Au final le SRC Kawasaki finit leader de la séance. Suivent le GMT 94 et le YART. La BMW Motorrad 99 est quatrième.

Communiqué : www.lemans.org


24 Heures Moto 2011 : Caméra embarquée chute de... par lemans


Photo : PSP Lukasz Swiderek / Stan Perec