24 Heures du Mans 2011 : Nouvelle victoire de la Kawasaki n°11
Endurance24 Heures du Mans 2011 : Nouvelle victoire de la Kawasaki n°11 Déjà victorieuse l'an dernier, la Kawasaki SRC n°11 remporte les 24 Heures du Mans pour la seconde fois d'affilée. Elle devance d'un tour la Suzuki de Dominique Méliand, que l'on n'attendait pas à pareille fête après le forfait aux essais pré-Mans de son pilote emblématique Vincent Philippe, mais également de Freddy Foray. La Yamaha YART n°7 complète le podium à 8 tours. Que de rebondissements dans cette 34e édition des 24 Heures du Mans ! ça a commencé dès mardi dernier, avec la chute de Vincent Philippe sur la SERT n°1 aux essais privés. Une clavicule cassée, une entorse de la cheville et un traumatisme crânien le met hors course, en même temps que son coéquipier Freddy Foray, toujours pas remis des séquelles d'une mauvaise chute mi-juillet (trauma crânien aussi). Le "Chef" Dominique Méliand a donc dû trouver un troisième pilote pour compléter son équipage à la dernière minute et son choix s'est arrêté sur Baptiste Guittet, le pilote le plus expérimenté du Junior Team Suzuki, pour rouler aux côtés d'Anthony Delhalle et Daisaku Sakai. La tâche n'était pas facile pour le jeune Manceau qui avait la lourde tâche de ne pas faire d'erreur, au détriment de chronos un peu en retrait. Mais la stratégie du Chef a payé : "On fait une bonne opération sur une semaine qui a très mal commencé. Ce n'était pas un résultat inespéré, mais c'est quand même grandiose pour nous. Quant à ma stratégie, il faut demander à nos adversaires ! Il n'y a pas de sorcellerie dans la course, il faut juste calculer un peu, voir jusqu'où on peut user les bonhommes juste avant qu'ils ne s'écroulent. Et normalement, ils vous le rendent bien !" Le SERT termine donc à un tour de la victoire, mais repart du Mans leader du championnat du monde.

En tête du championnat du monde d'Endurance après sa 4e place aux 8 heures de Suzuka, la BMW Motorrad France n°99, qui signait aussi la pole au Mans, était donc la grande favorite de ces 24 Heures. Hélas, la plus forte sur le papier se fera piéger par plusieurs incidents techniques (problème électrique qui a nécessité le changement de toutes les pièces suspectes puis casse d'un câble d'embrayage). "On a les meilleurs pilotes, la meilleure machine, les meilleurs pneus, explique Michael Bartholemy, mais rien n'est jamais gagné d'avance sur une course aussi dure que les 24H du Mans. On va tout donner au Qatar pour la dernière en espérant que la chance soit un peu de notre côté." Arrivée avec 6 points d'avance, la BMW repart du Mans avec 9 points de retard sur la SERT.

Parmi les favorites, les Yamaha YART et GMT ont connu des fortunes diverses. Tandis que la GMT 94 était contrainte à l'abandon en début de soirée après une troisième chute, la YART partait également à la faute mais parvenait à remonter de la 20e à la 3e place finale.

La Kawasaki quand à elle faisait un quasi sans-faute. Retardée par un changement de phare dans la soirée, elle associait performance et régularité puisqu'elle signait le chrono le plus rapide en course (1'38.640) et bouclait ces 24 heures de course en 834 tours, l'ancien record est battu de quatre tours. "J'ai un trio de pilotes extraordinaire depuis deux ans et c'est fantastique de remporter une seconde victoire d'affilée avec eux, se réjouit Gilles Staffler, le team manager. J'ai une équipe solide, avec des jeunes et des anciens de Kawasaki qui ont le savoir-faire. Je m'implique à fond depuis 1983 et cette nouvelle victoire me rend vraiment heureux, d'autant que nous avons des adversaires redoutables." Le team SRC va pouvoir désormais savourer cette victoire et commencer à préparer la saison prochaine, en espérant participer en intégralité au championnat du monde d'Endurance puisque seuls le Bol d'Or et les 24H du Mans étaient au programme cette année, en plus du FSBK.


Avec sa victoire au Bol et au Mans, la Suzuki Motor Events n°50 de Vincent Bocquet, William Grarre et Mathieu Gines s'adjuge le titre en catégorie Superstock. La Kawasaki n°83 de Maccio Racing (Moreira/Maurin/Richier) et la Suzuki LMS n°72 (Napoleone/Tangre/Enjolras) complètent le podium dans cette catégorie après de magnifiques passes d'armes tout au long de cette épreuve.

Quelques chiffres sur les 24H du Mans :

82200 spectateurs
56 équipages au départ (dont : 18 Suzuki - 11 Kawasaki - 10 Yamaha - 8 BMW - 5 Honda - 2 Metiss - 1 MV Agusta - 1 Aprilia)
41 équipages à l'arrivée
15 abandons : 38 - 74 - 2 - 109 - 9 - 94 - 65 - 24 - 18 - 6 - 61 - 31 - 91 - 55 - 10
Podium 2010 : 1- Kawasaki SRC n°11        2- Yamaha YART n°7    3- Suzuki RAC41 City Bike

Photo : Le podium des 34e 24 Heures du Mans (Copyright Tommy Marin).



Classement 24H du Mans Moto :

Les abandons :